09/04/2009

Réduction de vacances


Je devrais être en vacances et je suis ici à errer comme une âme en peine, à attendre un signe du ciel ? Cela s’appelle en général perdre son temps ! C'est pourtant la chose qui me manque le plus en ce moment.

Hier j’ai nettoyé la haie interminable qui mène chez moi, truffée de papiers collants, gluants, vestiges du magasin d’alimentation en pleine effervescence qui se trouve en face de chez moi. Les branches débonnaires emprisonnent tous ces témoins épars de fringales désordonnées, qui décorent inélégamment les pieds des arbustes. Un peu de sport se baisser se relever ne peut faire de tort, moi qui me plains de fumer du cerveau et ne pas avoir le temps de m’oxygéner !

Et voilà que mes deux semaines de congé vont se réduire à 3 jours : un stage à effectuer, obligatoire et que je ne pouvais pas caser ailleurs. Vacances écourtées et pas vacantes du tout.

Pour l’oxygène, j’ai cependant pris les devants, fait restaurer le compteur de mon vélo (eh oui, parfois j’ai la nostalgie des chiffres et des exploits !), regonflé les pneus laissés depuis longtemps à l’abandon et suis partie faire une petite randonnée.

Mais à quelques kilomètres, que se passe-t-il : la route est dans un tel état qu’on croirait que des chars y sont passés.

Ai-je raté quelque chose depuis ces semaines où je n’ai mis le nez dehors que pour aller bosser ?

19:36 Écrit par Saravati dans Images personnelles | Commentaires (6) | Tags : vacances, stage, travail | Lien permanent