10/02/2014

Chaque millimètre

d'or et d'oiseauxIMG_3649.jpg

J’ai gravi chaque millimètre qui menait jusqu’à toi et quand j’étais à ce fil infime de pouvoir t’atteindre, le sol devenait extensible. Indéfiniment.

Tu faisais bien mine de me voir entre deux rives imaginaires, m’envoyais un signe de la main ou une grappe fruitée de mots d’automne.

Je faisais mine que ces cadeaux existaient en vrai, je faisais mine de les accepter, de les chérir même, de les bercer au pied de mon lit juste avant que tombe le voile du sommeil serein.

Et le matin, ces cadeaux en rêve continuaient de hanter les mailles du conscient.

Ton coup de baguette magique, là, tout le long.

Dans le doré des heures factices.

10:27 Écrit par Saravati | Commentaires (8) | Tags : doré, rêve, sommeil, gravir | Lien permanent

02/06/2010

Sortie de sieste

tipi ouverture DEF_MG_2819

 

Au détour d’une sieste

malvenue

incongrue

Parasite

Retrouver au seuil des paupières

L’éclat du jour

L’espace tronqué de l’aurore

De ce sommeil déguisé

Extraire l’énergie cachée

Méthodes d’auto-conviction

Frottement des mains

Pressions sur les points

Sensibles

du visage

du corps

Dans son entièreté redéfinie

Evacuer le stress

Sans répit, sans haine

Un filet

Peu à peu

Sorties du brouillard

Les idées

Revêtues de nouveaux atours

Les voiles se déchirent

Nuit longue de quelques instants

Et le monde se recrée

Impassible

Serein

Inquiet

Energie, je te tiens

 

15:55 Écrit par Saravati dans Regards | Commentaires (9) | Tags : energie, sommeil, stress, sieste | Lien permanent

27/11/2009

Sommeil postposé

Le soir qui est bien souvent le cours avancé de la nuit, avant de se mettre dans un lit souvent déserté, il s’acharne à établir des statistiques des heures de sommeil qu’il veut en ce jour s’octroyer.

Aura-t-il son soûl de repos, lui qui s’évertue à tricher avec son corps, ignorant à moult reprises les trains fulgurants du sommeil ?

Il reste sur le quai, seul dans sa longue veillée à attendre l’inspiration… et quand vient le moment de consulter l’horloge, il feint de regretter cette dérive chaque fois répétée.

Si on devait additionner toutes les heures de sommeil de sa vie, diviser par la moyenne convenable de répit à s’accorder, il serait sans aucun doute, quelqu’un de très jeune !

Parfois on peut se demander s’il ne serait pas mutant et s’il ne devrait pas livrer son corps à la science pour des expériences secrètes sur les troubles du sommeil et les états de veille prolongés !

16:37 Écrit par Saravati dans Contours insolites | Commentaires (17) | Tags : sommeil, horloge, veille | Lien permanent