07/06/2010

Chiens de cour

 

_reflet arbre flaque herbe def MG_7295

 

Dans la grande cour où ils s’abreuvent, les chiens se mirent dans les flaques argentées et grises.

Je ne les entends plus aboyer.

Comme s’ils s’étaient fondus dans l’eau, devenus silencieux par la magie nostalgique de l’oubli.

Je me souviens vaguement de leur souffle fané sur les visages des enfants et du raclement des caresses sur leur poil brillant et souple.

Leurs coussinets puissants ont laissé entre les pierres dispersées, des empreintes régulières sur la route poussiéreuse qui mène au bois.

Je ne reprendrai plus ce chemin qui m’est redevenu étranger.

Et ces chiens qui m’accompagnaient sans passion pendant ce bref séjour en campagne ne me manqueront pas.

 

22:35 Écrit par Saravati dans Regards | Commentaires (11) | Tags : poil, campagne, flaques, chiens | Lien permanent