16/08/2015

Vous avez dit : surréaliste ?

 

_J lampadaire 3-MG_0885.jpg

 

Dans cet appartement plutôt désert, elle avait perçu une légère odeur de Magritte.

Décor réduit à l’extrême, guirlande de lampes fantoches et lampadaire rentier qui promettait de transmettre une lumière venue d’ailleurs. Même la tasse de thé vert qu’elle tenait fébrilement semblait prête à se dissoudre.

Combien de temps dut-elle poser pour ce sténopé d’intérieur ?

Elle n’en a nul souvenir ni d’être entrée dans cet univers flou.

Seule une photo imprécise peut attester les faits.

09:51 Écrit par Saravati | Commentaires (4) | Lien permanent

Commentaires

Comme en rêve, un rêve poétique. Tu évoques si bien la scène. J'aime beaucoup ton écriture!

Écrit par : michèle | 19/08/2015

Répondre à ce commentaire

Un texte aussi étrange que la photo... Magritte n'est pas loin en effet.

Écrit par : almanito | 21/08/2015

Répondre à ce commentaire

"une légère odeur de Magritte":à elle seule,cette notation donne le ton !

Écrit par : miss Yves | 21/08/2015

Répondre à ce commentaire

@ Michèle et Miss Yves
Merci !

@ Almanito
Quand on regarde "autrement", Magritte n'est jamais vraiment loin !

Écrit par : saravati | 25/08/2015

Les commentaires sont fermés.