24/07/2015

Mises à l’écart

fin de vie MG_9627.jpg

Pour contrecarrer les maniaques des belles automobiles, j’ai décidé de donner tribune à celles qu’on n’ose à peine regarder, celles qui ont souffert des affres du temps ou des coups de l’infortune, celles qui reposent en paix dans un casse en attendant d’être broyées, celles qui ont vécu dangereusement emportant dans leur fièvre des conducteurs imprudents.

Hommage à ces carrosseries raplaties, ces vitres feuilletées en mille éclats, ces pneus dégonflés qui ont donné leur dernier souffle, ces sièges lacérés...

Epaves, avez-vous une âme ?


08:43 Écrit par Saravati | Commentaires (8) | Lien permanent

Commentaires

Mais oui pourquoi pas? Elles ont abrité des baisers et des étreintes, des disputes, des miettes de sandwiches, des poils de chien aimé, des taches de café ou de crème glacée, la peur d'accidents pendant qu'on parlait, la déception de la "première bosse"... toute une histoire!

Écrit par : Edmée De Xhavée | 24/07/2015

Répondre à ce commentaire

Voilà le début d'une belle histoire d'amour :-)
La première bosse, c'est celle qui transforme un objet "adulé" en un objet utilitaire ...

Écrit par : saravati | 24/07/2015

Leur âme c'est en effet les souvenirs des personnes qui s'y sont assises.

De la dernière voiture dans laquelle j'ai peu roulé et donc peu vécu je garde le souvenir brutal et effrayant du dernier choc ressenti, celui d'un bus qui n'a ni remarqué ma rue prioritaire ni freiné.

Écrit par : michèle | 24/07/2015

Répondre à ce commentaire

Titine est un choix amusant! Désolée: je ne l'avais pas écoutée

Écrit par : michèle | 25/07/2015

Répondre à ce commentaire

Oh, oui, La Titine!

Quand elles sont en si mauvais état que celle de ta photo, je ne peux m'empêcher de penser que les occupants sont morts écrasés...ce qui annule toute possibilité de jolis souvenirs.
Par contre j'adore, et la mienne l'est, les autos cabossées, qui, comme nous, vieillissent et perdent peu à peu de leur fraîcheur initiale!

Écrit par : Colo | 28/07/2015

Répondre à ce commentaire

Mon épave, qui roule encore, a l'âme de mes chiens successifs qui ont boulotté la banquette arrière, ainsi que celles des indélicats maladroits qui ne savent faire une manoeuvre sans érafler ses portières et ses parechocs qui tiennent dorénavant par la bonne volonté de St. Christophe.

Écrit par : almanito | 02/08/2015

Répondre à ce commentaire

Tes billets sont toujours aussi savoureux et cela me fait plaisir de te lire

Écrit par : Kwarkito | 05/08/2015

Répondre à ce commentaire

J'ai toujours un peu de mal à me séparer des vieilles voitures - témoin des joies et des peines du quotidien :-)

Écrit par : Pâques | 15/08/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.