23/06/2015

Concert raté

IMG_2801.jpg

C’était une de ces soirées classiques de l’été, une soirée musicale dans le parc d’un château qui en soit est devenue un nouveau genre de culture. Culture pour les mélomanes mais surtout pour ceux qui ont les moyens avec des prix d’entrée pas démocratiques. Quelqu’un m’avait offert des places et j’avais donc décidé de me noyer dans la foule.

Mais le temps n’était pas de la partie, les organisateurs n’avaient pas suffisamment soudoyé le maître des cieux pour qu’il leur accorde une petite trêve d’accalmie. Les orchestres se succédaient sous le couvert d’une estrade protégée et les parapluies constituaient le reste d’un ballet pas esthétiquement orchestré.

Là aussi règne une sorte de hiérarchie : plus un groupe est célèbre plus on prend soin de lui.

A la fin de la soirée se produisait un groupe musical de jeunes musiciens et j’avais hâte de boire un bol d’air frais. Par chance je trouvais une place au premier rang et je regardais les musiciens installer leurs instruments puis pendant un court instant s’asseoir et se retrouver seuls au milieu de la foule à partager un unique moment avec leur violon, leur harpe, leur piano.

Une jeune asiatique dépliait son répertoire concentrée exclusivement sur son superbe violoncelle avec qui elle faisait corps, j’admirais son attention délicate, son recueillement religieux et cette faculté qu’ont les artistes de s’intérioriser sur leur propre univers.

Devant elle, une dame d’âge mûr déguisée en marquise attendait son heure de gloire quand elle présenterait le groupe, elle paraissait inquiète et pressée guettant du coin de l’œil un ciel noir et pourtant menaçant.

A peine l’orchestre commença-t-il son concert dans cet endroit féérique que la pluie se mit de la partie. Le groupe n’était pas suffisamment renommé pour qu’on imagine de le protéger des intempéries. Aussitôt les instruments furent repliés recouverts et les musiciens se dispersèrent dans un grand fracas.

J’avais pour ma part pu jouir d’un moment d’exception en regardant la jeune violoncelliste taquiner son instrument.


10:35 Écrit par Saravati | Commentaires (12) | Lien permanent

Commentaires

Tu as pu comme tu le dis admirer cette musicienne concentrée dans sa passion!! C'est énorme.

Écrit par : PatriciA | 23/06/2015

Répondre à ce commentaire

Éphémère moment de grâce... Je souhaite beaucoup de soleil à ces musiciens malmenés... non par les cieux mais par des organisateurs négligents...

Écrit par : :) | 24/06/2015

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Troisième essai pour poster un commentaire - grrrrrrr !
Merci pour ce joli morceau de musique.
Dommage pour la pluie, mais dommage aussi que le pognon gâche tout...
♫♪ bisous ♪♫

Écrit par : Rafaël | 24/06/2015

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Merci pour ce joli morceau de musique.
Dommage pour les jeunes musiciens.
Dommage pour l'injustice du pognon.

Écrit par : Rafaël | 24/06/2015

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Merci pour ce joli morceau de musique.
On dit que l'argent n'a pas d'odeur. Et bien, voilà encore une preuve du contraire. Il pue !
♫ bisous ♫

Écrit par : Rafaël | 24/06/2015

Répondre à ce commentaire

Comme elle est belle, cette jeune violoncelliste croquée par Saravati!
Il y a de la tendresse dans cette photo, mais aussi, avec le frêle parasol en guise de protection contre la pluie, un début de réquisitoire contre ceux qui ne respectent que la musique des billets de banque.

Écrit par : Nicole Giroud | 25/06/2015

Répondre à ce commentaire

Un bel ange est passé avec son instrument! Joli récit!

Écrit par : Alezandro | 27/06/2015

Répondre à ce commentaire

dure, la vie d'artiste. Saluons là doublement, pour son talent, et pour son courage à braver la pluie.

Bel été en amitié.

Roger

Écrit par : roger DAUTAIS | 29/06/2015

Répondre à ce commentaire

@ Rafaël
Merci pour tes multiples commentaires, je sais que skynet réagit souvent tardivement ...

@ Patricia
Même si je n'ai pas vraiment eu l'occasion de l'écouter, elle avait belle prestance.

@ Nicole
Petit budget pour artistes peu connus ...dommage !

@ Alezandro
Un ange est passé et hélas aussi vite reparti !

@ Roger
Amicalement. A bientôt !

Écrit par : saravati | 29/06/2015

Répondre à ce commentaire

Un moment de grâce trop vite dissipé !!!

Écrit par : Pâques | 05/07/2015

Répondre à ce commentaire

Tu as peut être assisté au meilleur...

Écrit par : C comme Corinne | 09/08/2015

Répondre à ce commentaire

Je souris, on écoute souvent la même musique.
Toi qui connais la forêt des mal aimés ...
Et les mâles aimés, qu'en dis-tu ...
Raconte-moi ton mâle ...

Écrit par : Veronica | 07/09/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.