23/09/2014

Auto portrait ou l’art de se cacher

perdue dans le nickel

Les seuls portraits que j’accepte de moi sont des auto-portraits.

Dans les autres, je me reconnais si peu.

L’auto portrait n’est pas un genre facile si on n’utilise pas de moyens techniques appropriés.

Alors il faut user d’artifices, découvrir des miroirs ou des surfaces réfléchissantes, prendre un bon angle de prise de vue, recommencer plusieurs fois sans préjuger du résultat souvent décevant, accepter les déformations de matière, accepter d’être irreconnaissables ou presque.

Toi qui m’as regardée si peu de temps, m’aurais-tu reconnue dans cette pantomime de silhouette déformée ? Te souviens-tu des traits de mon visage aperçus dans une pénombre silencieuse, de la chaleur de mes mains, de l’ardeur de mon regard, la pâleur de mon teint, le mordoré de mes cheveux.

Toi que je n’ai pas même pas osé photographier par peur de te rendre réel …

Toi qui ne l’étais pas, seulement un amas de vestiges disparus aussi vite qu’ils étaient apparus.


 

09:28 Écrit par Saravati | Commentaires (12) | Tags : auto portrait, artifice | Lien permanent

Commentaires

Mon petit-fils a presque trois ans et il apprend les "règles". Il aurait dit au cavalier : "tu n'as pas de casque" (quoiqu'il a déjà eu l'occasion de mettre une bombe pour faire de l'âne et du poney)

Écrit par : Cergie | 23/09/2014

Répondre à ce commentaire

Pour réussir un portrait il faut aimer son modèle, le regarder et attendre patiemment qu'il soit au mieux. Bien entendu il y a des modèles qui se connaissent bien et savent prendre le bon angle, il y a aussi ceux qui sont naturellement photogéniques. Mais je crois que tout le monde peut être photogénique...

Écrit par : Cergie | 23/09/2014

Répondre à ce commentaire

@ Cergie
Ton petit fils a déjà intégré les règles de prudence. Bravo !
Un portrait est un moment choisi de connivence entre le photographe et son modèle. Il faut juste capter cet instant particulier. Pour les auto-portraits, c'est une autre affaire car le regard sur soi n'est pas vraiment objectif. J'admire particulièrement les peintres qui pendant des heures s'évertuaient à représenter leur propre image, parfois sans indulgence...

Écrit par : saravati | 23/09/2014

Répondre à ce commentaire

Toi que je n’ai pas même pas osé photographier par peur de te rendre réel …

J'aime beaucoup cette phrase et tout ce qu'elle implique comme recherche onirique :)) Et l'idée, toujours, que tout n'est qu'illusion.

Écrit par : Feuilly | 23/09/2014

Répondre à ce commentaire

J'ai la boule au coeur à te lire ... et je prends tout ton saoul.
Mais moi je t'ai vue de bien plus loin et de bien plus profond, enfin, me crois-tu ? Me comprends-tu ...

Écrit par : Veronica | 23/09/2014

Répondre à ce commentaire

Quel beau texte... Sur ce qui a été et sur ce qui disparaît aussi vite.
Le côté éphémère.
Pas facile comme exercice de style l'auto portrait.

Écrit par : Patricia Lévy Benoliel | 23/09/2014

Répondre à ce commentaire

Avec de bons yeux, peut-être ?

Écrit par : Marcel Omer | 24/09/2014

Répondre à ce commentaire

On ne voit bien qu'avec le coeur, paraît il....

Écrit par : Pastelle | 24/09/2014

Répondre à ce commentaire

Je retiens donc qu'il faut beaucoup réfléchir avant de faire son auto-portrait...

Écrit par : gballand | 24/09/2014

Répondre à ce commentaire

J'ai dû effacer par mégarde le commentaire que j'ai fait vers 8 heures ce matin. Comme il était un peu long j'en réécrirai un plus tard.

A moins qu'il n'y ait une modération sur ton blog mais je ne pense pas.

Peux-tu de toute façon supprimer ce que j'écris à l'instant quand tu l'aura lu?
Une très bonne journée!

Écrit par : michèle | 26/09/2014

Répondre à ce commentaire

Chercher la vérité dans les miroirs ou dans les yeux des autres... tous les regards sont possibles et tous ne sont qu'illusion.
Joli texte et sympa la vidéo:)

Écrit par : almanito | 26/09/2014

Répondre à ce commentaire

Je pense que si l'autoportrait est si difficile c'est que personne, mieux que nous-mêmes, ne sait à quel point nous sommes mobiles et insaisissables. Il en va de même de ceux dont nous osons faire le "portrait", mais c'est que nous n'en prenons pas forcément conscience.
Il me semble aussi que les autoportraits ne peuvent s'imaginer qu'en série, et presque sans fin.

Écrit par : Carole | 28/09/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.