08/07/2014

Des goûts et des époques

IMG_2768 chocolat-2.jpg

 

La demoiselle nous apparaissait jolie. Mademoiselle Grigri semblait imperméable au climat de guerre qui avait transfiguré ses collègues et ses voisins les plus proches. Elle gardait dans un buffet qui sentait la cire fraîche et le bois vermoulu une mystérieuse boite en fer garnie de dessins d’ange aux couleurs passées et motifs simplistes.

Un jour que nous avions été particulièrement sages, elle décida de l’ouvrir et d’en partager le contenu : une tablette de chocolat noir gisait au fond de la boite, la dernière survivante d’une époque de friandises à portée. Equitablement, elle nous distribua un minuscule morceau de chocolat qui avait le goût du rance et était recouvert d’une fine pellicule blanchâtre. Personne n’osa contrarier la belle en lui disant que son chocolat avait passé l’âge. Pendant longtemps, après que la guerre fut terminée, je me suis imaginé que le chocolat avait ce goût étrange et je refusais systématiquement d’en manger.

Je me demandai si en vieillissant, en se mariant, en cessant d’être l’égérie des élèves en culottes courtes, mademoiselle Grigri avait pris la saveur du chocolat de guerre.

(inspiré d'une histoire racontée par J.C Drouot)


17:59 Écrit par Saravati dans Dérives fictionnelles | Commentaires (10) | Lien permanent

Commentaires

Peut être que le chocolat était pour Mlle Grigri (joli nom) un bien précieux, rance ou pas!!!
Probablement un luxe en tout cas en temps de guerre.
Beau texte.

Écrit par : Patricia Lévy Benoliel | 08/07/2014

Répondre à ce commentaire

Merci pouR la bande annonce, tellement de saveur dans le chocolat :-)

Écrit par : Patricia Lévy Benoliel | 08/07/2014

Répondre à ce commentaire

Une pellicule blanche sur un chocolat hors d'âge, le temps qui passe ne porte chance à personne, même quand on s'appelle grigri.
Très joli texte tout en finesse et en nostalgie, merci Saravati.

Écrit par : Nicole Giroud | 09/07/2014

Répondre à ce commentaire

@ Pat
Un bien joli film où le chocolat avait meilleur goût et meilleur aspect que dans mon histoire, merci pour tes mots.

@ Nicole
:-) Les pellicules ne sont, en effet, bonnes pour personne... merci pour cette nostalgie d'un autre âge.

Écrit par : saravati | 09/07/2014

J'avais adoré le film et j'ai savouré ton texte nostalgique et vrai.
Maintenant je suis obligée d'aller fouiller dans le placard, des fois qu'il y aurait encore un petit carré qui traine.. je ne voudrais surtout pas le laisser rancir, tu comprends...

Écrit par : almanito | 11/07/2014

Répondre à ce commentaire

Je comprends parfaitement, d'autant plus que contrairement à mon héros, j'adore moi aussi le chocolat :-)

Écrit par : saravati | 11/07/2014

Sous les pavés le chocolat ? Et pourquoi pas...

Écrit par : Claire | 12/07/2014

Répondre à ce commentaire

Dommage d'avoir gardé du chocolat un si triste souvenir, il y avait de la générosité de la part de mademoiselle Grigri...
Très beau film Le chocolat, avec deux de mes acteurs préférés et que je revois toujours avec le même plaisir !

Écrit par : MARIE | 13/07/2014

Répondre à ce commentaire

@ Claire
Bien vu, pourtant, j'avais bien essayé de les maquiller :-)

@ Marie
Oui, un très beau film qui donne le goût du voyage et de l'empathie. J'espère te revoir bientôt !

Écrit par : saravati | 14/07/2014

Une mademoiselle Grigri à croquer ! Et merci pour le chocolat.

Écrit par : Carole | 20/07/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.