08/04/2014

Chanter dans la nuit

néoréalisme, chanter

Dans la nuit, entourée des géants et des petits d’hommes, balayée par les lampions, la chanteuse avait défilé, silencieuse, à travers les rues du village.

Quand le cortège s’arrêta en plein milieu de la place face à l’église et bordée du traditionnel monument aux morts, la chanteuse se mit à chanter a capella dans ce décor qui n’en était pas vraiment un, sa voix de soprano monta et laissa derrière elle un grand souffle de lyrisme.

L’ambiance rappelait les vieux films néo-réalistes italiens.

Mais les jeunes générations ne connaissaient pas, ils s’approchèrent de la buvette restée ouverte.

La voix se perdit dans le brouhaha de la musique de fanfare et le tintement rythmé des verres de bière …


19:46 Écrit par Saravati | Commentaires (12) | Tags : néoréalisme, chanter | Lien permanent

Commentaires

Les époques changent et le charme de ces spectacles de rue deviennent rare!!
Une ambiance bien posée dans ton texte et on a envie de faire le silence devant cette femme avec sa voix de soprano.

Écrit par : Patricia Lévy | 09/04/2014

Répondre à ce commentaire

Il faut beaucoup de courage et de ténacité à ces chanteurs des rues ou de cabaret pour chanter dans le brouhaha et l'indifférence générale...

Écrit par : Anne-Marie | 09/04/2014

Répondre à ce commentaire

J'aime bien la photo du haut, la chanteuse me fait penser à Anaïs Nin...

Écrit par : Pivoine | 09/04/2014

Répondre à ce commentaire

Et j'aime bien le texte aussi...

Écrit par : Pivoine | 09/04/2014

Répondre à ce commentaire

À te lire, on ressent si bien l'ambiance..et la tristesse de cette voix non entendue.
Le manque de silence, d'écoute attentive est un signe des temps, le ressusciter un besoin...je crois, oui, oui!:-)

Écrit par : Colo | 10/04/2014

Répondre à ce commentaire

Un billet qui nous plonge vraiment dans une autre époque. On n'entend plus beaucoup de chanteurs des rues, ou du moins dans les sphères que je fréquente.

Écrit par : Danièle | 11/04/2014

Répondre à ce commentaire

Une ambiance que j'aurais aimé retrouver car ce film est si émouvant et sa musique déchirante.
Merci pour votre passage sur mon blog. Amitiés. Joëlle

Écrit par : Joëlle Colomar | 12/04/2014

Répondre à ce commentaire

La nostalgie de l'époque de la "dolce vita" !

Un mode de "vie" actuel qui court droit vers la catastrophe!

Réagissons!

Amitiés,
Marc

Écrit par : Charlier | 14/04/2014

Répondre à ce commentaire

Une balade sous la musique de Rota , une chanteuse de rue , tes mots et une mélancolie ...
Gros bisous :)

Écrit par : Marie | 14/04/2014

Répondre à ce commentaire

Il me touche beaucoup ton article.
Arriver à faire aimer à mes enfants des films comme La Strada, Roma, et bien d'autres, ça me plairait beaucoup.

Écrit par : dominiqueb | 15/05/2014

Répondre à ce commentaire

Très jolie photo, on dirait vraiment une image sortie d'un vieux film en N&B !

Écrit par : MARIE | 20/05/2014

Répondre à ce commentaire

Vous l'avez compris : j'ai voulu donner à l'image et au texte un parfum d'autrefois assimilable aux vieux films noir et blanc. Merci pour vos commentaires qui prouvent que cette époque n'est pas tout à fait finie dans les esprits ...

Écrit par : saravati | 21/05/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.