13/03/2014

Une compagnie programmée

IMG_5402-double.jpg

Planter le décor

S’enfoncer dans la forêt profonde là où les troncs serrés cachent la visibilité

Prendre un animal de compagnie, celui qui parfois rue dans les brancards

Pas l’autre à la robe pâle dont la douceur égale l’obéissance

Prendre celui qui a du tempérament parce qu’il nous ressemble

Et parce qu’on aime être aimé par quelqu’un de déterminé

Tirer sur la longe tant de fois pour l’empêcher de s’arrêter

Et de brouter sans vergogne alors qu’il vient juste de manger tout son soûl

S’arrêter dans une clairière pas vraiment claire

Lui parler à l’oreille

Entendre son long souffle frémir

Écouter sa voix silencieuse

Ses braiements inaudibles

Le temps d’une trêve

Sérénité partagée

Tendresse

Laisser couler le temps

Comme une goutte d’eau sur la feuille assoiffée …

11:59 Écrit par Saravati | Commentaires (8) | Lien permanent

Commentaires

Beau programme !

Écrit par : k.role | 13/03/2014

Répondre à ce commentaire

Une belle méditation. Il faut que le monde nous résiste un peu pour que nous ayons confiance en lui, je crois.

Écrit par : Carole | 13/03/2014

Répondre à ce commentaire

Une invitation au voyage pour se ressourcer.
Tes mots nous bercent et nous donnent envie de cette pause loin du quotidien. C'est beau.

Écrit par : pat | 14/03/2014

Répondre à ce commentaire

Lutter une peu l'un avec l'autre pour mieux se laisser aller à la tendresse. Après.
Quel beau texte, merci!

Écrit par : Colo | 15/03/2014

Répondre à ce commentaire

serais-tu la femme qui sait parler à l'oreille des chevaux ?!

Écrit par : marty | 16/03/2014

Répondre à ce commentaire

Beaucoup de poésie, de tendresse, d'intimité et d'amour de la vie.
Merci pour ce moment de "sérénité partagée".

Écrit par : Nicole Giroud | 17/03/2014

Répondre à ce commentaire

Merci pour vos commentaires !

@ Marty
J'aurais bien aimer connaître leurs secrets ... c'est un don que je n'ai pas (encore:-) !

Écrit par : saravati | 18/03/2014

Un joli texte qui appelle a la rêverie et au lâcher prise. Ouf...

Écrit par : C comme Corinne | 06/05/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.