06/03/2014

Satellite

_MG_4937-reflet 2.jpg

Je pourrais dire

On se connaît

Mais je ne le dirai pas

Cela suppose une intimité

Que nous n’avons pas.

Toi tu ne me connais pas

Je n’erre pas dans les couloirs de la célébrité

Je n’ai pas mon nom sur les affiches

Je ne signe pas d’autographes

Je n’amuse pas la galerie

 

Dans la foule qui t’adule

Je suis si près que je pourrais presque te toucher

Fantasmer sur mon approche de toi.

Des murailles pourtant m’encerclent.

Hors de ton monde

Ton rayonnement ne m’atteint pas

Les satellites suivent leur trajectoire

Loin de l’objet de leur désir

 

Que n’ai-je connu l’idolâtrie

De l’adolescence

Pour m’en sauvegarder à jamais ?

Trop tard pour dévier le cours du temps.

Tu as crié:

On a toujours le choix

Tu ne sais pas de quoi tu parles

Hormis pour toi

 

Je vais rentrer chez moi

Seule

Avec ce poids qui grince

Je vais prendre ces bonbons blancs

Qui me feront voir

Des ombres pastel

Et qui le matin estomperont la pseudo légèreté du corps.

 

Et tout le jour

Qui suit

Traîner

Ce plomb gluant...


13:08 Écrit par Saravati dans Regards | Commentaires (10) | Lien permanent

Commentaires

Votre texte me fait penser à une ancienne chanson de Souchon qui s'appelle "Courrier" où il imagine la lettre qu'un fan lui adresses. Il dit en l’occurrence:
" Anonyme, on est mal
SOS, personne reçoit mon signal"

et encore
"Aboule les fourrures cool, que je m'enroule.
Fais sauter le bouchon boule que ça me saoule.
Je dis pas souvent bye bye
Et y a pas le soleil d'Hawaii
Là où je travaille"

Écrit par : Anne-Marie | 06/03/2014

Répondre à ce commentaire

Des artistes connus, souvent on se sent proche, et c'est cette illusion qui nous les rend nécessaires. L'anonymat peut sembler douloureux, mais il permet au moins de vivre libre. Je pense qu'il doit y avoir beaucoup de souffrance à devoir toujours se mettre en scène et s'offrir sans cesse à l'admiration d'autrui pour "exister".
J'avais été frappée, par exemple, par la douloureuse histoire d'Amy Winehouse. Et aussi, plus récemment, par la dérive de Terry Moïse.

Écrit par : Carole | 07/03/2014

Répondre à ce commentaire

Oui il y a un faussé qui est difficile à franchir. En même temps triste tous ces fans qui suivent des lumières éphémères ou alors c'est une façon de gommer le quotidien sombre...
J'avoue j'ai du mal à comprendre !!
De la sensibilité et texte poignant sur l'isolement.

Écrit par : pat | 07/03/2014

Répondre à ce commentaire

... un fossé... (impardonnable) désolée!!!

Écrit par : pat | 07/03/2014

Répondre à ce commentaire

bonjour,
très troublants tes mots.

Écrit par : dominique | 09/03/2014

Répondre à ce commentaire

@ Anne-Marie
Merci pour le lien, je ne connaissais pas cette chanson de Souchon.

@ Carole
Je parlais ici d'une certaine "arrogance" de ceux qui mènent des métiers d'artistes, chanteurs, acteurs, mais aussi écrivains ...Vous mettez le doigt sur la " souffrance à devoir toujours se mettre en scène et s'offrir sans cesse à l'admiration d'autrui pour "exister". Même s'ils donnent l'impression d'être toujours heureux jusqu'à ce que le navire coule. On ne peut pas vivre uniquement du regard de l'autre ...
Il y a malheureusement bien des exemples pour démontrer qu'il ne suffit pas au bonheur ...

@ Pat
Oui, faire partie d'un fan club relève presque d'une activité à temps plein et pourtant cette relation est vraiment superficielle et ne peut contenter ni l'un ni l'autre ...

@ Dominique
Merci

Écrit par : saravati | 10/03/2014

oui c'est un très beau texte... un peu triste tout de même... j'espère que ça va...

Écrit par : arnaud carbonnier | 12/03/2014

Répondre à ce commentaire

Merci Arnaud...oui, ça va ! Merci de t'inquiéter, je n'ai pas de bonbons blancs à la maison :-)

Écrit par : saravati | 13/03/2014

Quelle force dans ce texte encore !
Je te suis ... te ressemble-je ...en tout cas, je te connais ... Naissons ensemble veux-tu ... sourire

Ta photo est sublime ! ( dit avec la voix de la classe :)

Écrit par : Veronica | 26/03/2014

Répondre à ce commentaire

La voix de la classe :-)
Sourire et mots vins pour les boire encens ble ...
merci !

Écrit par : saravati | 27/03/2014

Les commentaires sont fermés.