27/08/2013

Petits pieds sauvés

Entrer des mots clefs

Petits pieds sauvés.

Mais est-ce définitivement ?

L’intention est là, pleine d’une gratitude un peu ostentatoire.

En tout cas, ces petits d’hommes ont chaussé leurs plus belles chaussures.

La religion serait-elle au prix d’une certaine aisance ?

(Moi, si j’avais eu d’aussi jolis souliers, j’aurais continué de les porter :-)

 

09:51 Écrit par Saravati | Commentaires (3) | Lien permanent

22/08/2013

Tresser la corde

Entrer des mots clefs

Il pourrait dire

Je l’ai tressée de mes propres mains

La corde pour qu’elle se pende …

Il lui devait bien ça

Dernier service rendu

L’ultime

Le sublime

Celui qui transcendait toute leur vie commune

Celui qui resterait quand les annales

Auraient tout englouti

 

Elle pour la première fois

Lui en serait reconnaissante

Elle sa muse effilochée

Le fantôme de ses rêves de jeunesse...

 

11:41 Écrit par Saravati | Commentaires (10) | Lien permanent

18/08/2013

Au ras des pâquerettes

Entrer des mots clefs

Un matin

Après t’être étiré

Jusqu’à craquer

Tu es parti

Pour les étendues vertes

Au cœur de la ville en bataille.


Avec cette faculté

Que tu as de t’extraire

Du monde

Tu t’es couché

Lévitant et stoïque.


Tu n’as dérangé personne

Même pas les voitures

Sauf peut-être

quelque passant

Curieux

De te voir

Ainsi

Faire corps

Avec l’accalmie.


 

22:51 Écrit par Saravati | Commentaires (15) | Tags : léviter, indifference | Lien permanent

13/08/2013

Poussière graphique

Entrer des mots clefs

 

Poussières graphiques

Dépareillement de vies

Toiles ravagées...


07/08/2013

Funiculi...

 

De nouvelles performances qui mêlent le bien-être et la culture musicale …

Ici une joyeuse initiative de la firme italienne Sacla, j’ignore si cette performance a boosté  ce jour-là ses ventes …mais le sourire était de mise et puis le magasin présente bien.

Qui a dit que les Anglais n’étaient pas fans de bonne cuisine et de bons produids ?

 

Entrer des mots clefs



Cette chanson elle-même a été composée d’une certaine façon dans un but commercial.

En 1880 fut inauguré le funiculaire du Vésuve. Vu son peu de succès (les touristes continuèrent à monter à pied) une chanson fut « commandée »  pour valoriser ce nouveau mode de transport. Composée par Giuseppe Turco et Luigi Denza, Funiculi, funicula est devenue un classique du répertoire napolitain. C’est aussi une chanson d’amour, une demande en mariage du prétendant à sa belle là-haut au sommet du Vésuve !


16:08 Écrit par Saravati | Commentaires (9) | Lien permanent