12/03/2013

La pierre et le passant

 

pierre fleursIMG_5651.jpg







L’amour que vous donnez à un caillou provoque l’éveil de l’amour endormi dans ce caillou , parce que dans toute chose, il y a de l’amour endormi, du désir d’échange, des élans de gratitude qui n’attendent que d’être réveillés.

Henri Gougaud




Je marchais sur la route

En traînant un peu les pieds

Je me cognais aux gravillons

Qui jonchent tous les sentiers de vie

 

Je marchais sans rien voir

Je n’avais pas pris le temps de me retourner

Je vivais pour les autres que j’avais construits

Et qui depuis s’étaient envolés

 

Je continuais de marcher

Sans réfléchir

Le temps sans balises m’apparaissait obscurci

Sans perspective de renouveau

 

Gris uniformément gris

À moins de lui donner des couleurs

Même artificielles

Juste pour l’imprégner de douceur

 

Je ne l’ai pas vue tout de suite

Cette pierre au milieu du chemin

Nous nous sommes heurtées

Et bizarrement je n’ai pas eu mal

 

Cette pierre était montée en îlot de questions

Des questions étrangères à ma propre existence

Je n’avais pas envie de la détruire

Ni de la détourner

Juste lui répondre

D’abord avec des soubresauts d’hésitation

Nul n’apprend à répondre aux pierres de la vie

Cela demande un apprentissage lent patient

Et beaucoup de tendresse envers soi

 

La pierre résonnait en moi

Des échos venus de très loin

Du plus profond de mon histoire

Qu’elle semblait faire sienne aussi

 

Je me suis assise auprès de la pierre

Ai posé ma main sur sa joue

Lissé ses fissures

Écouté chanter sa voix

 

Les couleurs sont apparues peu à peu

Timides d’abord puis scintillantes

Un torrent ininterrompu de couleurs

Des couleurs chaudes pour faire vibrer les sens

Des couleurs douces pour  raviver l’émotion

 

Les gravillons sur la route ont fondu

La pierre est devenue mon amie

Je n’en sais dire ni pourquoi ni comment

Je découvre auprès d’elle

Des choses évidentes

Qui me permettent de mieux dessiner le ciel

D’envelopper le monde sous mon regard élargi 


Le tout est d’accepter la confiance

Et le reste n’est que détails …
 

 

 

22:36 Écrit par Saravati | Commentaires (23) | Lien permanent

Commentaires

H. Michaux :
- "Celui qu'une pierre fait trébucher, marchait déjà depuis deux cent mille ans lorsqu'il entendit des cris de haine et de mépris qui prétendaient lui faire peur..."

Écrit par : JEA | 13/03/2013

Répondre à ce commentaire

Magnifique dialogue entre le texte de Gougaud et ton poème !!! Arrêtons nous, pour regarder avec tendresse cet arbre, cette pierre, ce souvenir: ils nous regarderont avec tendresse :-)

Écrit par : fifi | 13/03/2013

Répondre à ce commentaire

il en faut de la patience pour que la pierre devienne une amie mais ça en vaut la peine

Écrit par : gazou | 13/03/2013

Répondre à ce commentaire

Beaucoup de poésie dans les textes et les photos;une balade très agréable!

Écrit par : Ritournelle | 13/03/2013

Répondre à ce commentaire

Tes mots me font pleurer ...

Déjà ton titre si poétique ...

Me suis assise aussi sur la pierre endormie, et je l'ai vue chanter ! Elle était mon amie, elle m'a appris le ciel, elle m'a donné le vent, elle m'a soigné souvent ...
J'aime beaucoup ta photo là-haut et les mots de Gougaud assis à côté ...

Tendrement, mon mot passant ...

Écrit par : Veronica | 13/03/2013

Répondre à ce commentaire

Tu aimes m'heureux garder, c'est beau ... :)

Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux ...

Écrit par : Veronica | 14/03/2013

Répondre à ce commentaire

Un beau texte sur le chemin d'une vie avec ici et là des cailloux qui nous apprennent beaucoup, qui nous font avancer, des fois tribucher et les imprévus qui au détour d'un chemin nous font avancer.... cette pierre que tu ne contournes pas symbolise (pour moi et ça n'engage que moi)tous les possibles de demain!

Écrit par : levy benoliel | 14/03/2013

Répondre à ce commentaire

Emouvante histoire sur l'évolution des choses et de la perception que nous en avons...

Écrit par : Claire | 14/03/2013

Répondre à ce commentaire

Un poème de toute beauté, un message émouvant aussi saisissant que "l'aigle noir" chanté par Barbara.

Merci pour ce précieux moment.

Amitiés,
Marc

Écrit par : charlier | 18/03/2013

Répondre à ce commentaire

Henri Gougaud, écrivain prolixe( que j'aimais écouter à la radio, lorsqu'il en faisait car c'est un conteur extraordinaire), aimerait ce très beau poème. Tu devrais lui offrir. Au cœur du Printemps des poètes, il est le bienvenu.
Je souhaite de passer un très bel après-midi.
Amicalement.

Roger

Écrit par : roger DAUTAIS | 19/03/2013

Répondre à ce commentaire

Je dépose pour toi des pensées de Pâques ...

Écrit par : Veronica | 31/03/2013

Répondre à ce commentaire

T'es partie sur les grands chemins à la rencontre de ton ami la pierre?

Écrit par : pat | 10/04/2013

Répondre à ce commentaire

C'est superbe... et je porte un œil sur les petits cailloux posés sur mon bureau... et les trouve encore plus beau.

Écrit par : :) | 11/04/2013

Répondre à ce commentaire

Je reviens saluer ton texte magnifique en dialogue avec celui de Gougaud que j'aime aussi énormément !
Merci Saravati de ton passage et salut au "velouté perlé des anémones" :-)

Écrit par : fifi | 11/04/2013

Répondre à ce commentaire

Un éboulis ravageur est tombé, en disgrâce de tes cheveux (Breton)

Écrit par : dom a. | 16/04/2013

Répondre à ce commentaire

Se faire une amie de la pierre rencontrée sur la route, elle invite à la sérénité...

Écrit par : Pâques | 18/04/2013

Répondre à ce commentaire

vraiment superbe tous ces mots d'amour...

Écrit par : helenablue | 04/05/2013

Répondre à ce commentaire

A la pierre
montée sur griffes
amour

A la pierre
où son nom est gravé
éternité

A la pierre
qui me fait trébucher
m'arrêter
que je ramasse et que je mets
dans ma poche
petit caillou
pour un prochain chemin à prendre

A Pierre
superbe chanson de Barbara
A la pierre
dont tu parles
magnifiquement
et qui a la chance d'être ton amie

Écrit par : C comme Corinne | 04/05/2013

Répondre à ce commentaire

Beau et génial!

"goûter le fruit de chaque jour", même si ce fruit est une pierre magique qui nous parle, nous chante et contribue à la musique de l'Univers.

Amitiés,

Marc

Écrit par : charlier | 14/06/2013

Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas s'il y a de l'amour endormi dans la pierre...néanmoins j'aime bien cette pensée de Gougaud...alors réveillons l'amour endormi

Écrit par : gazou | 26/06/2013

Répondre à ce commentaire

@ Tous
Merci à tous ceux qui se sont arrêtés près de la pierre en essayant à leur tour de comprendre.
Comme le Petit Poucet, j'ai d'abord semé des miettes avant de retrouver le chemin !

Écrit par : saravati | 28/06/2013

Répondre à ce commentaire

Je viens de relire ton poème ou ta prose et c'est à chaque fois beaucoup d'émotion. J'aime la symbolique des cailloux sur le chemin de la vie, vraiment très beau!

Écrit par : pat | 15/07/2013

Répondre à ce commentaire

Merci Pat.
Les cailloux en s'exprimant permettent aussi de belles rencontres !

Écrit par : saravati | 16/07/2013

Les commentaires sont fermés.