25/03/2012

Eparses

sable et pierre IMG_0459 def.jpg

Un jour nous comprendrons
Ces choses éparses
Qui faisaient notre vie

Ces coups d’épée dans l’eau
Qui ne semblaient
Que rencontrer la brume

Ces confidences sous l’oreiller
Invisible
Virtuel
Qui donnaient l’illusion
D’être vraies

Ces mots qui tissaient
Entre nous
Des farandoles folles
Ou des plaintes apeurées

Ces regards sous la couette
Ces perles de sueur accrochées
À nos bouches
À force de baisers
À force de brûlures

Un jour
De ces choses
Inventées
Par des êtres en mal d’amour
Il sortira peut-être
Quelque chose de rare
Inoubliable parmi les souvenirs
Râpeux

Ces choses éparses
Rassemblées sous le chapiteau
De nos vies
Pour un dernier tour de piste...

18:43 Écrit par Saravati | Commentaires (13) | Lien permanent

Commentaires

« …Ces choses éparses
Rassemblées sous le chapiteau
De nos vies
Pour un dernier tour de piste... »



http://youtu.be/hqY1B-CRbu8

Écrit par : estsidestory | 25/03/2012

Répondre à ce commentaire

dans cette vie-là, sur la piste de ces cirques-là, les clowns (masc. gram.) sont d'une rare et précieuse élégance...

Écrit par : JEA | 26/03/2012

Répondre à ce commentaire

des souvenirs râpeux, quel beau texte....

Écrit par : caro.carito | 26/03/2012

Répondre à ce commentaire

la parade

Écrit par : Gilbert Pinna | 26/03/2012

Répondre à ce commentaire

Un jour, de ces mots explosés
A dire ce que nous taisons
Et de tant taire ce que nous aimons
En émergera une solstice d'été...
Un jour de ces sens insensés
Transpireront les sentiments
Qui submergés de moments
Se fondront dans l'éternité...

Instantané à ne pas oublier qu'il est tentant de ne rien oublier même avec le temps...

Écrit par : J.Earthwood | 26/03/2012

Répondre à ce commentaire

Tisser tous ces souvenirs
dont nous seuls
sommes les détenteurs.

Un si beau texte!

Écrit par : colo | 27/03/2012

Répondre à ce commentaire

@ estsidestory
:-)

@ JEA
Vous savez très bien que les clowns (masc gram) sous leur masque d'apparat sont des êtres sensibles ...

@ cari carito
Les souvenirs râpeux sont légion, j'ai voulu inverser la tendance ! Merci.

@ Gilbert
sans le hic (hit)

@ J. Eartwood
J'aime ces extensions de mots qui vont bien au-delà des intentions premières !
Par contre, la dernière phrase, j'ai un peu de mal à en percevoir le sens, cela me semble une formule à l'anglaise qui dit le contraire de ce qu'elle prétend dire ou l'inverse :-)

@ colo
Cette tapisserie sera ce que nous en ferons ! Merci !

Écrit par : saravati | 28/03/2012

Répondre à ce commentaire

Quelque chose de rare, comme la beauté de ce poème...

Écrit par : Pâques | 30/03/2012

Répondre à ce commentaire

des petits bouts d'illusions rassemblées pour nous offrir enfin une image reconstituée, un sens : le puzzle de notre vie ? .... très beau texte ! merci

Écrit par : k | 01/04/2012

Répondre à ce commentaire

@ Marcelle
Merci !

@ K.
Dans l'agencement des puzzles, les places définitives existent-elles ? Si oui, ce serait du déterminisme, ce à quoi je refuse de croire ! Merci k.

Écrit par : saravati | 01/04/2012

Faudra t-il un jour vraiment les comprendre ?
Plutôt les laisser, bercées à demi sur le carreau de la vie, quand il est heureux ou le croit un instant.
Toujours en amour, dans nos phares en doll, les poupées folles de nos cheveux épars pillés qui rêvent et rêvent en corps ...

Écrit par : Servanne-V | 28/04/2012

Répondre à ce commentaire

Petit clin d'oeil :

http://youtu.be/_wBainBL1a8

Écrit par : francis | 29/04/2012

Répondre à ce commentaire

@ Servanne
Le beau soin de comprendre est in-errant à la nature humaine couac qu'on fasse !

@ Francis
Merci pour ce lien partagé par Heather

Écrit par : saravati | 04/05/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.