04/01/2011

Une fable

lupo cle image2330 def sig.jpg

Avant que tu ne deviennes grand méchant

Je t’ai aimé, petit loup

Moi, douce agnelle

Innocente et rieuse

 

Je n’ai jamais douté

L’intensité des émotions

l’impression de les

partager  avec toi

 

Je n’ai jamais imaginé

Que mon visage découvert

Pouvait s’attendre aux griffures des ronces

 

J’étais bien dans tes rires

En sécurité dans tes colères

A l’abri dans tes critiques

A l’aise dans ton partage du savoir

 

Je ne demandais rien de plus

 

Mais toi qu’as-tu  imaginé ?

Je n’ai jamais dessiné l’ombre d’un tsunami

Dans ta vie

Dans la mienne

J’étais

Tu aurais du le pressentir

trop diaphane

Pour représenter

Un danger

quelconque

 

Il me suffisait de t’entendre

De te lire

Te répondre

 

Rien de plus

Je n’ai jamais eu l’intention

De tisser des histoires

Ou de bousculer celle des autres

 

Comme je t’ai aimé petit loup

En tout bien tout honneur

Sans arrière-pensée

Mais toi tu as eu peur

Et tu as montré tes crocs

D’abord

Boudé

Fui

Ignoré

À jamais …

 

Parfois j’entends encore

Ton rire

Loin

Il n’arrive pas jusqu’à moi

Le vent l’emporte ailleurs

A travers les ailes capricieuses

De tes nouveaux moulins

 

Bon vent alors

Ne tourne pas trop souvent

A se disperser

Encore et encore

On finit par s’appauvrir !

10:36 Écrit par Saravati dans Contours insolites | Commentaires (11) | Tags : loup, vent | Lien permanent

Commentaires

tres joli texte accompagnant un beau cliché bravo
tres bonne journée
noel

Écrit par : noel | 04/01/2011

Répondre à ce commentaire

Apprécié.

Écrit par : M. | 04/01/2011

Répondre à ce commentaire

Oups.
Triste, mais joli.
Belle et pudique manière de raconter, aussi.

Écrit par : Pastelle | 04/01/2011

Répondre à ce commentaire

Superbe fable émouvante.
Un jour le loup se souviendra de ces douceurs d'antan.

Écrit par : Lautreje | 05/01/2011

Répondre à ce commentaire

Jolie histoire: les petits loups deviennent grands et partent à l'aventure.

Quand mes enfants ont grandi je me suis dit qu'ils vivent leur vie de chats en espérant leur avoir fourni le plus d'atouts possibles.

Heureusement je les vois régulièrement ainsi que leurs petites meutes, certains de mes petits-enfants sont même louveteaux et revivent le merveilleux livre de la jungle grâce à aux jeunes gens dévoués qui les encadrent.

Cela étant le loup est un animal admirable n'est-ce pas Monsieur de Vigny.

Amitiés émues,
Marc

Écrit par : marc Charlier | 05/01/2011

Répondre à ce commentaire

c'est gentil pour lui, je veux dire, de prendre encore soin de lui...

Écrit par : aléna | 06/01/2011

Répondre à ce commentaire

Invité par ton commentaire fort sympathique, je me rends ici et joins humblement mon regard au tien... Tout ce que j'aime, des bÖ mots, des jÖlies images... et si tu le veux bien, tu seras dans mes "blogfriends"...

Écrit par : Ötli | 07/01/2011

Répondre à ce commentaire

Un poème très agréable.

Écrit par : Leovi | 07/01/2011

Répondre à ce commentaire

Merci de ton passage et de cette version émouvante du loup et de l'agnelle

Écrit par : colette | 07/01/2011

Répondre à ce commentaire

Plus elle sera diaphane, plus elle sera aimante, moins elle réclamera pour elle-même, plus elle sera gentille... plus il sera cruel et jaloux et plus il aura envie de la fuir ! comment expliquer cela ??? (c'est mon interprétation de cette fable qui n'en n'est pas une hélas). porte toi bien douce Saravati.

Écrit par : k.role | 10/01/2011

Répondre à ce commentaire

@ Noel, Marcel, Leovi
Merci !

@ Pastelle
Les loups, mieux vaut les approcher avec douceur … ou les fuir !

@ Lautreje
La mémoire des loups n’est plus ce qu’elle était !

@ Marc
Merci de partager ces tranches de vies ! Amicalement.

@ Aléna
Tu crois vraiment ? Bah, il s’en fiche sûrement, avec sa mémoire de ninéléphant !

@ Ötli
Merci de tes bÖns mÖts. A mon tour de te « cÖller » à ma pÖrte !
(bon, je fais un effort pour la première fois mais je ne pourrais indéfiniment Ötliser mon écriture !

@ Colette
Bienvenue dans mon antre ou ma bergerie (c'est selon !)

@ K.role
Tu en sais quelque chose ! Oui les réactions de l’entourage sont parfois inversément proportionnelles à ce à quoi on s’attend. Il doit y avoir beaucoup de systèmes solaires sur cette planète.
PS : je ne suis pas du genre à me laisser manger sans réagir 

Écrit par : saravati | 11/01/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.