19/12/2010

Côté sapin

sapin neige_ps MG_0643 x def.jpg

Le sapin était lourd de sous-entendus.

Ses yeux qui clignaient fébrilement traçaient des halos inquiétants.

On l’avait extirpé de sa tourbe.

On avait dispersé sa famille aux quatre coins du pays ou plus loin.

Pour attache, il n’avait plus qu’une motte aux proportions ridicules.

Et maintenant, il ployait sous le faix des apparences trompeuses.

Ces ignobles objets kitsch multicolores l’étouffaient, ces guirlandes oppressantes aux éclats tape-à-l’œil lui donnaient le tournis.

Il aurait voulu les éternuer dans un mouvement d’humeur.

On oubliait de lui donner à boire : il se déshydratait à petites aiguilles.

Cela formait sur le sol marbré un tapis que ses hôtes estimaient disgracieux et feraient systématiquement disparaître, sans en chercher la cause.

Que pouvait-il attendre de ces rustres qui bientôt se gaveraient au son des Weihnachtlieder ?

L’année prochaine, tout irait mieux.

Il vivrait une autre vie dans un sol plus fertile, sous des cieux sans frontière.

Si ces rustres n’oubliaient pas de lui donner un nouvel envol…

Si seulement …

12:29 Écrit par Saravati dans Contours insolites | Commentaires (18) | Tags : sapin, fêtes, kitsch | Lien permanent

Commentaires

Et oui, si seulement les arbres pouvaient parler, ils en auraient des choses à raconter...
Mais tu es là pour leur donner la parole !
"Apparences trompeuses", je les trouve beau tout nus !
Depuis bien des années où je me plaisais à le laisser vivre sa vie , j'en ai adopté un dans ma maison, mais pas de guirlandes, ni de tape à l'oeil, juste quelques décorations qui lui ressemblent un peu :)
Tissus, carton, bois, métal, juste pour dire que je pense à lui et que je le gâte aussi !
Bon dimanche à toi !

Écrit par : Virginie | 19/12/2010

Répondre à ce commentaire

Je ne vois plus le pont ????
Mais j'ai compris, je suis sur ton autre blog :)
ça te tourne pas rond chez moi, je commence à comprendre seulement maintenant !

Écrit par : Virginie | 19/12/2010

Répondre à ce commentaire

le mien, fidèle compagnon en plastique ne meurt jamais, j'aurai trop de peine à en mettre un vrai "dressé" pour être abattu !

Écrit par : Lautreje | 20/12/2010

Répondre à ce commentaire

tu as raison mais tu oublies de parler de l'éclat merveilleux qu'ils donnent ainsi parés aux yeux des enfants et qu'il nous redonnent le temps de quelques semaines le rêve de notre enfance passée.

Écrit par : jacques robert | 21/12/2010

Répondre à ce commentaire

Notre village est entouré de forêts nous pouvons y admirer tous les arbres, à l'intérieur nous utilisons un "sapin durable".

On comprend la tristesse du sapin coupé qui vit inexorablement son dessèchement et sa fin.

Bonnes fêtes de fin d'année!
Amitiés,
Marc

Écrit par : marc charlier | 21/12/2010

Répondre à ce commentaire

:)
ça me rappelle un conte d'Andersen, celui du petit sapin qui se voulait sapin de noël...

Écrit par : aléna | 22/12/2010

Répondre à ce commentaire

A force d'enguirlander le sapin , ces épines sont devenues acérées pour découper les petits papiers des boites factices déposées à leurs pieds....
J'aime beaucoup ton texte :)
Soyeux Noël ;o)
Bisous

Écrit par : Marie | 25/12/2010

Répondre à ce commentaire

Je passe juste vous faire une bise et vous souhaiter un joyeux noel :)

Écrit par : Satamon | 25/12/2010

Répondre à ce commentaire

J'espère que tu as passé un très beau Noël !
A bientôt, amicalement

Écrit par : jacques robert | 26/12/2010

Répondre à ce commentaire

@ Virginie
Merci pour lui, je suis sûre qu'il est sensible à tes attentions.

@ Lautreje
Derrière les boules et les guirlandes, pourra-t-on découvrir le subterfuge ?

@ Jacques
Le regard des enfants a une valeur inestimable, même aux yeux d'un sapin. Bonnes fêtes !

@ Marc
Les hommes suivent leurs intérêts sans toujours penser aux implications de leurs choix.
Certains sapins échappent pourtant à leur triste destin grâce à l'attention des hommes.
Bonnes fêtes de fin d'année et beaucoup de joie au sein de votre famille !

@ Aléna
Ah, les contes d'Andersen si beaux et si tristes, je me souviens encore des larmes versées qui formaient de petites rivières...

@ Marie
Joliment exprimé. Bonnes fêtes et bises soyeuses aussi !

@ Satamon
Bonnes fêtes. Pour laisser un message chez toi, faut-il absolument s'inscrire sur skyrock ? (j'aime pas trop les inscriptions ...)

Écrit par : saravati | 26/12/2010

Répondre à ce commentaire

Pardonne-moi, cela est rectifié à présent tu peux y déposer un mot à ta convenance (sourire tendre)

Écrit par : Satamon | 26/12/2010

Répondre à ce commentaire

Un sapin déçu
Se retrouve à la rue
Bientôt les jonquilles...

Bonnes fêtes!!
Marcelle

Écrit par : Pâques | 26/12/2010

Répondre à ce commentaire

"Le sapin était lourd de sous-entendus" et "il se déshydratait à petites aiguilles" : deux jolies phrases qui ont retenu mon attention !
Bonne fin de journée.

Écrit par : Philibert | 28/12/2010

Répondre à ce commentaire

Mince alors ! Je commence à regarder mon sapin d'un autre oeil...

Écrit par : Danièle | 29/12/2010

Répondre à ce commentaire

@ Marcelle
A chaque saison, ses cadavres ...
Bonnes fêtes à toi !

@ Philippe
Des mots en aiguille pour attirer l'attention. Bonnes fêtes.

@ Danièle
On n'est jamais assez prudent, les sapins ont des oreilles ... et une voix, semble-t-il !

Écrit par : saravati | 29/12/2010

Répondre à ce commentaire

Humeur mélancolique à la lecture de ton texte... très juste.
Tous ces arbres sacrifiés au bon plaisir des hommes.
Parfois, notre manque de respect pour la nature nous revient à la figure non pas le biais des grandes tragédies mais par celui des petites quotidiennetés faciles.

Écrit par : Virginie Holaind | 30/12/2010

Répondre à ce commentaire

On parle volontiers d'une vie de chien mais c'est oublier bien trop rapidement la vie de sapin, surtout s'il est de Noël ! C'est une des raisons pour lesquelles je n'en achète plus. Je ne veux plus contribuer à ce monstrueux pinacéecide !

Écrit par : Gicerilla | 02/02/2011

Répondre à ce commentaire

@ Virginie
Combien ont survécu à l'hécatombe ?

@ Gicerilla
Ils espèrent qu'en décembre, les faucheurs passeront sans les voir ...hélas, beaucoup sont frappés. Etrange coutume de sacrifier des arbres à une fête ! Les chiens sont jetés à l'approche des vacances, les sapins kidnappés sans espoir de rançon !

Écrit par : saravati | 04/02/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.