16/10/2010

Brumes d’internet

Depuis hier, mes photos ont disparu de mon billet sur Firefox.

Elles sont toujours hébergées sur Internet Explorer (j’y ai sué toute la semaine pour faire le ménage et ça semblait se mettre en ordre)

Inutile de dire que j’y comprends rien.

Pourquoi suis-je victime de ces jeux d’influence sur les navigateurs ?

Ah, que l’époque de l’encrier et de la plume était bien plus simple. Les courriers restaient chaudement emmitouflés dans les tiroirs oubliés et on ne se cassait pas la tête à essayer de comprendre leur destinée finale !

18:02 Écrit par Saravati | Commentaires (8) | Lien permanent

Commentaires

comme quoi un navigateur ne vaut pas mieux qu'un autre navigateur ;)

Écrit par : imagine | 16/10/2010

Répondre à ce commentaire

Imagine ou l'art de consoler ...snifff

Écrit par : saravati | 16/10/2010

Répondre à ce commentaire

:)) dis-toi que la brume est passagère et attachée à l'automne ;) bientot la froidure hivernale, fini le brouillard ;)))

Écrit par : imagine | 16/10/2010

Répondre à ce commentaire

Chez Skynet,les brumes ne sont pas saisonnières mais capricieuses. Je crois que ça s'embrume avec Windows 7 et j'ai beau utiliser des potions, ça débrume pas.

Écrit par : saravati | 16/10/2010

Répondre à ce commentaire

oui ben oui, c'est la magie et la fragilité du net non? On aime tant ce qui dure. (PS je risque pas d'avoir un i-book...)

Écrit par : caro_carito | 23/10/2010

Répondre à ce commentaire

@ cari carito
Toi aussi dans les brumes ?
A bientôt ici ou ailleurs.

Écrit par : saravati | 27/10/2010

Répondre à ce commentaire

Ecrire et être lu, n'est-ce pas le but de tout "écrivant"? A l'abri dans un tiroir, l'écrit ne sert plus à rien.
Bénissons quand même l'informatique même si, par moments, on est complètement dépassés!
Bonne soirée.

Écrit par : Philippe D | 11/11/2010

Répondre à ce commentaire

@ Philippe
Ce secret espoir d'être lu ? Sans doute ici, cet espoir est loin d'être secret !
Oui l'informatique et internet ont permis de bien belles rencontres et découvertes ! Mais cette technique est parfois tellement rébarbative et difficile à comprendre !

Écrit par : saravati | 12/11/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.