05/10/2010

Montagnes

Dans ce bout du monde où l’on pourrait se perdre sans le savoir

Sans le regretter

Le froid et le ciel comme deux immenses manteaux de neige blanche et grise …

Et le silence du premier matin …

montagne neige cadr. N image2664  def.jpg

Le ciel au-dessus était un bouillonnement opalescent de légères vapeurs glacées, et le froid nous saisit à vif  (Lovecraft)

09:24 Écrit par Saravati | Commentaires (11) | Lien permanent

Commentaires

partir...
soupir...
:)

Écrit par : aléna | 05/10/2010

Répondre à ce commentaire

Un bout de monde où l'on pourrait se trouver enfin...car dans le reste de ce monde ne sommes nous pas tous un peu perdus ? :*

Écrit par : Les Héphémères | 05/10/2010

Répondre à ce commentaire

Le silence devient présence ...
Superbe photo :)
Douce fin de journée ...

Écrit par : Marie | 05/10/2010

Répondre à ce commentaire

Superbe ciel !

Écrit par : Hasard | 05/10/2010

Répondre à ce commentaire

... se perdre sans le savoir. J'aime cette expression, elle me correspond bien.
Très beau texte et parfaitement illustré.

Écrit par : Patrick | 05/10/2010

Répondre à ce commentaire

"le silence du premier matin", celui qui bruisse comme un torrent d'air ?

Écrit par : Gilbert Pinna | 05/10/2010

Répondre à ce commentaire

@ Aléna
Même tes soupirs sont littéraires !

@ Les héphémères
...à la recherche du monde perdu.

@ Marie
L'espace que l'on peut faire parler. Contente de te revoir, merci.

@ Hasard
Le ciel est tellement expressif, toujours.

@ Patrick
Une facette de ta personnalité ? Sourires.

@ Gilbert
Superbe ce torrent d'air où l'on aimerait se rouler !

Écrit par : saravati | 07/10/2010

Répondre à ce commentaire

raconte, raconte le premier matin :)

Écrit par : caro_carito | 09/10/2010

Répondre à ce commentaire

Quand la désolation devient beauté, superbe photo d'une aube à la pureté glacée.
Amitiés,
Marc

Écrit par : marc charlier | 09/10/2010

Répondre à ce commentaire

@ cari carito
...perdu dans les méandres de la mémoire. Mais je peux t'en raconter un autre.

@ Marc
Merci. Cette lumière du nord d'on ne sait si elle vient du matin du soir ou de la nuit ...

Écrit par : Saravati | 10/10/2010

Répondre à ce commentaire

je veux bien, la mémoire s'invente parfois.

Écrit par : caro_carito | 13/10/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.