10/07/2010

Inspiration

feu d'artifice image4684 def

 

C’est une blague ?
Pas d’inspiration, toi ?

Je te lis et te redécouvre
Chaque fois.

Tes mots tombent souples et effilés
Tes pensées s’enchevêtrent
Dans un labyrinthe mordoré.

Que n’ai-je hérité de la hardiesse de ton style
De la palette de tes idées
De ce brouhaha de paroles qui jaillissent en se multipliant

Ah, j’aime tes mots qui s’évertuent en phrases de construire
De si belles demeures

Tu vois, c’est contagieux
Le brouhaha m’a atteint en plein dans le  mille.
De cette blessure vivifiante
Des gouttes de mots ont déversé
La présente complainte.

Accorde-moi simplement un peu d’indulgence
Pour cette immaturité qui ne demande qu’à exploser

 

à une amie qui se reconnaitra !



20:44 Écrit par Saravati dans Regards | Commentaires (9) | Tags : inspiration | Lien permanent

Commentaires

Tsss Je viens de te lire
je ne vois aucune trace d'immaturité dans tes traces ;)

Écrit par : imagine | 10/07/2010

Répondre à ce commentaire

@ imagine
ah ! Me serais-je trompée
ou t'aurais-je leurrée ?

Écrit par : Saravati | 14/07/2010

Répondre à ce commentaire

Je ne connais pas. Quelle chance elle a.

Écrit par : Moons | 14/07/2010

Répondre à ce commentaire

je ne sais pas qui est cette amie - mais je la comprends! les traversées du désert... :) Bon été Saravati. (c'est l'heure des vacances)

Écrit par : aléna | 16/07/2010

Répondre à ce commentaire

@ Moons
Elle ne croit pas sa chance, ni à son talent. Dans les deux cas, elle a tort !

@ Aléna
Peut-être que tu la connais aussi.

Écrit par : Saravati | 17/07/2010

Répondre à ce commentaire

Moi je l'ai reconnu la muse Terpsichore de ce joli texte ;))

Écrit par : Les Héphémères | 27/07/2010

Répondre à ce commentaire

Je me demande si elle n'a& pas un visage à plusieurs facettes.

Écrit par : Saravati | 27/07/2010

Répondre à ce commentaire

Cela ne m'étonne pas que Sarasvati ait transformé une muse Terpsichore en figure d'orient, lui donnant ainsi une multitude de visages. Hommage à son Brahmā certainement ?... Amour quand tu nous tiens...

Écrit par : Les Héphémères | 29/07/2010

Répondre à ce commentaire

Oh! je suis si touchée! merci...
merci aussi aux Héphémères pour avoir reconnu cette... l'original du portrait!
Je suis toute chose, tiens!

Écrit par : aléna | 19/08/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.