26/04/2010

Orbe

 

ventilateur_MG_4982 def.jpg

 

Ce monde d’airain blanchi  te confine dans les limites de tes propres contradictions.

Il brille quand tu te ternis à force de convoiter l’impossible.

Il reflète des particules de vie éparpillées tout autour de toi.

Il est luminance, sphéricité, aspiration à la perfection de l’infini morcelé.

 

00:10 Écrit par Saravati dans Contours insolites | Commentaires (5) | Tags : contradictions, luminance, orbe, infini | Lien permanent

Commentaires

Un syphon fond fond.

Écrit par : Chr. Borhen | 26/04/2010

Répondre à ce commentaire

Le texte est la perfection même ;o)Et la photo si parlante ...
Douce journée ensoleillée ...

Écrit par : Marie | 27/04/2010

Répondre à ce commentaire

Remettre en orbe @ Christophe
Les petites marionnettes, emportées dans le tourbillon ...de la vie !

@ Marie
Merci ! Belle journée malheureusement aujourd'hui moins ensoleillée que celle dont tu m'avais fait cadeau !

Écrit par : Saravati | 30/04/2010

Répondre à ce commentaire

Les vases communicants des matières et des reflets: les bonnes ondes aussi passent d'une personne à l'autre...

Écrit par : éric | 30/04/2010

Répondre à ce commentaire

Eric Les relations entre les choses et les gens sont des artères qui s'ouvrent ou se ferment. Merci.

Écrit par : Saravati | 03/05/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.