17/02/2010

Bagarres


tonneau n et b 3 IMG_3461

Des bagarres, on en a collectionnées, on ne leur a laissé aucune occasion de s’évaporer, aucune anicroche n’a été évincée, au contraire, pelée comme une orange jusqu’à la moindre raclure sur l’écorce amère.

On était très forts dans la force de l’âge à manipuler les mots comme des armes blanches, se blessant légèrement pour laisser l’autre continuer allègrement le combat. Même avec un  bras en écharpe, pour dissimuler quelque écharde perfide.

On pensait alors que ces pare-à coups, boucliers transparents et sans défense n’étaient que des ornements pour enjoliver le décor, pour donner aux sons, une texture métallique vitreuse.
 
Et puis ce fut le grand fracas, un coup, mortel, celui-là, a évincé tous les espoirs de connivence et râpé la chair vive jusqu’à complète extinction.
 

19:57 Écrit par Saravati dans Contours insolites | Commentaires (16) | Tags : bagarre, anicroche, arme, bouclier | Lien permanent

Commentaires

La bagarre un jeu dangereux, un mot, un regard et c'est le drame :-)
Marcelle

Écrit par : Pâques | 17/02/2010

Répondre à ce commentaire

bonjour Saravati--PUISSANT TEXTE!wooh!

OUi on a construit un monde et les blocs de la construction sont les mots et ca c'est pourquoi je crois en les miracles.Je ne peux pas croire que j'ai dit ca. ah anon.

Bien en tout cas c'est un chef d'œuvre ici et la juxtaposition de l'image avec le texte ajoute un autre niveau puissant de sens.

merci.

belle journée magique..

Écrit par : crederae | 18/02/2010

Répondre à ce commentaire

Mot d'elle(s)
Mot elle
Mot roses
Mot air
Mot ment
Mot d'est
- "Je me demande si je ne suis pas en train de jouer avec les mots. Et si les mots étaient faits pour ça..."
Boris Vian

Écrit par : JEA | 18/02/2010

Répondre à ce commentaire

Découdre Des mots tranchants pour en découdre.

Écrit par : Gilbert Pinna, le blog graphique | 18/02/2010

Répondre à ce commentaire

Jolie petite cantate assassine...

Écrit par : Blog_trotter | 18/02/2010

Répondre à ce commentaire

Je hais toute forme de violence, et pourtant on la croise chaque jour.
Mais très joliment écrit ...

Écrit par : Fanzesca | 18/02/2010

Répondre à ce commentaire

Après coups @ Marcelle
Oui, on y laisse toujours quelques plumes et pas de celles qui écrivent, hélas !

@ Crederae
Recevoir un blog de mots sur la tête doit en tout cas changer les idées ! Belle soirée à vous et merci !

@ JEA
Qui pourrait rivaliser avec Boris ?

@ Gilbert
Découdre pour recoudre autre chose peut-être, ailleurs, sans doute ?

@ Blog trotter
Tant qu'il reste un des protagonistes en vie, l'histoire peut être racontée !

@ Franzesca
La violence fait partie de notre vie quotidienne, essayer de la réduire ne peut faire de tort. Merci !

Écrit par : Saravati | 18/02/2010

Répondre à ce commentaire

Là, tu me la coupes, si tant est que nous ne nous soyons pas déjà re-coupées ! Baisers.

Écrit par : CW | 18/02/2010

Répondre à ce commentaire

Je n'aime pas les bagarres ni même les discutions... Je suis peut-être prudente ,mais la violence je deteste...
Bon week-end dans le calme !
Bisous...
Nadine Het Witte Elfenheksje

Écrit par : nadine | 19/02/2010

Répondre à ce commentaire

Un beau texte sur le mot qui tue, nous saigne à blanc.

Écrit par : éric | 20/02/2010

Répondre à ce commentaire

l'ami des chats Les arts martiaux enseignent le cri qui tue.

Gustave Parking emploie le cri qui pue.

Vous vous décrivez, avec un réalisme efficace en peu de mots, le mot qui blesse ou qui tue, situation assez terrible et assez rare j'espère.

C'est comparable au niveau de la relation interpersonnelle à l'emploi d'armes de destruction massive lors des folies collectives de l'Humanité.

Mon regretté père me conseillait: "garde ton poing en poche", l'art de la force de dissuasion consiste à ne pas être obligé de la mettre en pratique.

Votre texte percutant lance tout de suite un débat vital en partant de notre vie de tous les jours.

Amitiés,

Marc

Écrit par : Charlier | 20/02/2010

Répondre à ce commentaire

marrant, il paraît que lorsque l'on a un regard qui transperce , on est bagarreuse, reste à prouver, bonne soirée lol;-)

Écrit par : marylene | 20/02/2010

Répondre à ce commentaire

Au soir du combat @ CW
Ne t'inquiète pas, on peut survivre aux greffes, bizzz

@ Nadine
La violence est une arme à utiliser avec précaution et à dévier si possible ...

@ Eric
Merci. Nous survivrons !

@ Marc
De l'éloge de l'art de la force, une belle vérité que voilà !

@ Marylène
Allusion aux yeux revolver de la chanson de Marc Lavoine ?

Écrit par : Saravati | 23/02/2010

Répondre à ce commentaire

Les mots comme des armes blanches.

Écrit par : caro_carito | 14/03/2010

Répondre à ce commentaire

Que dire de plus que "j'aime"?

Écrit par : mlle d'enfer(t) | 17/03/2010

Répondre à ce commentaire

@ Cari Carito
Armes en noir et blanc !

@ Melle d'enfer
Avec vous, l'enfer est pavé des plus belles attentions, merci !

Écrit par : Saravati | 17/03/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.