13/02/2010

L’écrivaine

 

lampes lignes bleu IM 6110

Elle aimait le miroir qui lui reflétait son visage.

Se prendre en photo, le visage en pièces détachées
Comme un patchwork jamais complètement reconstitué

Chaque jour à recomposer
Être prise en photo, en public s’afficher

Regard sérieux
Yeux provoquant l’auditoire invisible qui, sous sa plume frémissait

Plume alerte, vive, sensuelle, nostalgique
Tous registres où elle excellait

Production presque quotidienne
Textes bien ficelés, uppercuts, impudiques, émouvants …persifleurs, sincères

Hormis quelques coups de blues qui faisaient se pâmer son troupeau d’admirateurs
Et même ses non-dits faisaient alors figure de chefs d’œuvre.

Badinage, flirt, plaisanteries, futilités, déclarations d’amours, rendez-vous, lectures au second degré, voire plus

Un sacré personnage que cette petite femme énergique

Je l’ai parfois suivie, admirée mais je me suis lassée des commentaires pantois ou banals qui accompagnaient ses petits esclandres.

Au fond, ce que j’aime le plus, moi, c’est la discrétion !

21:05 Écrit par Saravati dans Regards | Commentaires (17) | Tags : auto-portrait, plume, textes, blues, commentaires | Lien permanent

Commentaires

Les voix
dans les miroirs des rues

Écrit par : mop | 13/02/2010

Répondre à ce commentaire

comme en photo : histoire d'écrivaines et de négatifs...

Écrit par : JEA | 14/02/2010

Répondre à ce commentaire

Se dire discrète et animer un blog, c'est un paradoxe.

Écrit par : Maître Cappello | 14/02/2010

Répondre à ce commentaire

Ah ah ah tu parles de qui?;-) bisous doux!

Écrit par : marylène | 14/02/2010

Répondre à ce commentaire

L'ombre et le silence, voire le retrait sont nécessaires à l'écriture.

Écrit par : dominique boudou | 14/02/2010

Répondre à ce commentaire

auto-dérision ? :-) sur un blog on se montre en se cachant, c'est une activité de personne à la fois discrète ET exhibitionniste, l'acteur lui aussi assume cette contradiction

Écrit par : carole | 15/02/2010

Répondre à ce commentaire

Oui... Préférer l'ascèse que requiert l'écriture aux paillettes, artifices et démonstrations en tous genres, c'est enfin donner la voix à la sincérité.
Amitiés
Géraldine

Écrit par : MULLER Geraldine | 15/02/2010

Répondre à ce commentaire

bonjour Saravati,j'adore la photo, elle me fait rêveuse et il me semble que ce soit une coupe tranversale du moi.
Et j'aime aussi, les écrits cela montre pour moi que ce qu'on ne dit pas peut être puissant aussi.


merci pour votre visite, et vos beaux mots.mais vous n'aimez pas les commentaires gardés privés bien n'oubliez pas que ce qu'on ne dit pas compte aussi ha ha.mais comme cela les gens me disent les secrets ha ha.mais oui c'est un peu comme un appel téléphonique avec une longue pause ha ha.mais soyez libre d'utiliser mon email, cela évite le vide bien évidemment.haha.

merci.
belle journée magique.

Écrit par : crederae | 16/02/2010

Répondre à ce commentaire

Retour @ Mop
Les flaques sont presque toujours inspirantes.

@ JEA
Négatif et positif, ténue est la frontière

@ Capelovici
(Je vous ai rendu provisoirement votre nom de baptême, ça fait plus intello !)
Ainsi, vous prenez tout ce qu'on écrit pour de l'argent comptant, s'il fallait être tout ce qu'on écrit, on pourrait rivaliser avec Vishnu !

@ Marylène
Chuuut, c'est un secret, et puis, on ne nomme pas les absents ...

@ Dominique
Oui, l'écriture intériorisée a besoin de cette distanciation du monde. Dans les blogs, l'écriture n'est parfois qu'un dérivatif.

@ Carole
Tout à fait d'accord avec toi. Se montrer en se cachant, en sachant bien qu'à un certain moment, on n'arrive plus tout à fait à se cacher. Alors on utilise des personnages qui nous ressemblent ou au contraire sont à notre opposé pour leur faire exprimer ce que l'on veut ou ce que l'on n'ose pas dire ...Pas simple ...

@ Géraldine
Oui, la sincérité, cette qualité rare et précieuse, parfois à utiliser avec parcimonie pour ne pas laisser trop de plumes.

@ Crederae
Merci pour vos encouragements.
En ce qui concerne vos commentaires confinés dans un zéro, oui, cela laisse une impression de vide et d'abandon, alors qu'en réalité, je ne pense pas que ce soit le cas.
Un conseil : enlever la rubrique commentaires et proposez à vos visiteurs de vous contacter par mail !

Écrit par : Saravati | 16/02/2010

Répondre à ce commentaire

Huhuhu!!!!!!!!!!!! Bonne soirée surtout!!!

Écrit par : marylène | 16/02/2010

Répondre à ce commentaire

non je veux les deux Saravati.Les gens peuvent laisser les commentaires, c'est plus vite. si ils veulent vraiment une réponse directe je laisse mon email adresse.Je n'aime pas le email du système alors je juste donne le mien.

Je sais que c'est intéressant que les commentateurs peuvent lire les commentaires des autres mais je trouve il y a les avantages comme cela.Il y a six ans que je fais le blogging et je sais ce que je veux! ha ha.j'espère!

Je trouve cela triste quand les gens ne laissent pas un email-il n'y a rien en privé!On ne peut pas même dire quelquechose en privé. Cela ce n'est pas la bonne communication.bien c'est mon opinion.

oh oh je n'ai pas trop regardé si tu as un email.

hey bien chaque personne a leur propre désir.

aussi Saravati, il y a des fois ou je vois l'abus des commentateurs et je trouve cela vraiment triste,et les gens ne suppriment pas et je trouve cela même plus triste encore-parcequ'ils disent -la liberté de la parole.

bien chacun a ses idées.haha.

Écrit par : crederae | 16/02/2010

Répondre à ce commentaire

mais merci peut être je peux laisser l'adresse près de la boite de commentateurs peut être!

Je n'aime pas les lettres Saravati-les commentateurs automatisé n'arrivent pas souvent du tout.

J'ai essayé quatre fois de poster ici, il fallait le refaire!!mais ce site vaut la peine ha ha mais pendant qu'on a cette discussion....

a bientot. merci!

Écrit par : crederae | 16/02/2010

Répondre à ce commentaire

Sourire.

Écrit par : Blog_trotter | 17/02/2010

Répondre à ce commentaire

Il m'a semblé que c'était l'endroit adéquat pour déposer ceci:
http://www.revfad.com/flip.html

Effacez ce commentaire, on ne sait jamais si monsieur Depluloin venait à jeter un oeil dans votre miroir...! ;)

¡ǝnsnoɔ ǝɥɔnoq ʇǝ snʇoɯ

Écrit par : mlle d'enfer(t) | 04/03/2010

Répondre à ce commentaire

J'ai lu et relu votre texte. Exhibe-t-il un règlement de compte, une jalousie ou les confessions d'une infatigable voyeuse ?
Peut être affiche-t-il un peu tout ça.

Mais la véritable question est : Existe-t-il des blogs inhibitionnistes ?

Écrit par : Sophie | 13/03/2010

Répondre à ce commentaire

Sophie Merci pour votre "analyse".
Ce texte est assez ancien, sur le même sujet, j'ai, d'ailleurs écrit plusieurs versions.
La personne qui me l'a inspiré a existé puis a disparu.
J'avais beaucoup d'admiration pour sa manière très vivante d'écrire sur elle-même.
Mais je pense que les relations de "connivence" voire d'"amitié" qui se créent entre les blogueurs et leurs commentateurs et vice-versa finissent par trahir un peu la sincérité des sentiments. Je crois qu'elle l'avait compris et c'est peut-être une des raisons pour laquelle elle est partie.
On ne peut jalouser le talent avec efficacité, au contraire, ce talent peut être un tremplin pour nous donner une autre approche des choses.
Toute action que l'on pose est une manière de se découvrir avec plus ou moins de recul, et dans l'écriture, cela permet aux lecteurs de faire de la spéculation. Juste ou pas ? Qui le sait ?
Merci de votre visite.

Écrit par : Saravati | 13/03/2010

Répondre à ce commentaire

Saravati Sourire.

Écrit par : Sophie | 14/03/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.