05/01/2010

Route d’hiver


La pluie fine s’éparpille sur le pare-brise.
Les essuie-glaces gloutons éraflent le verre strié d’eau. Pluie trop diluée, gouttes microscopiques.

Souvenir d’un autre soir d’hiver. En Suisse. Route de nuit dans sa profonde obscurité.
Au bout du tunnel, l’enfer blanc.

pneus neige_ 7 IMG_6175

 

Un cortège de flocons s’abat sur la carrosserie, effrayant défilé de fantômes virevoltants.
La voiture s’ébranle, indépendamment de la volonté du conducteur, vole au-dessus de la surface poudreuse, nevaplanage.

Ivresse feutrée. Cruelle alternative.
A gauche, à deux pas d’un gouffre béant.
A droite à quelques millimètres d’une voiture arrivant à contresens.

Silence oppressant. Même le souffle de la respiration reste suspendu.
Adieux implicites.
Instant d’ouverture sur l’éternité.
Ou le néant.

Sera-t-il noir ou blanc ?

 

12:48 Écrit par Saravati dans Images personnelles | Commentaires (13) | Tags : neige, accident, eternite | Lien permanent

Commentaires

et si l'éternité n'était pas manichéenne ?

Écrit par : JEA | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

Eternité et néant : telle est ma position philosophique, mais...
Un texte qui conduit à la réflexion.

Écrit par : Marcel | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

ni éternité, ni néant, juste le présent.

Écrit par : bérangère | 06/01/2010

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup cette dentelle glacée que vous nous permettez d'apercevoir, c'est une très belle sculpture. Merci.

Écrit par : Claire | 06/01/2010

Répondre à ce commentaire

Bonne question. Mais l'éternité n'est probablement pas manichéenne, comme le suggère JEA.

Écrit par : Anna de Sandre | 06/01/2010

Répondre à ce commentaire

Wouh... Rude.

Bises !

Écrit par : Simon | 07/01/2010

Répondre à ce commentaire

Échappée belle, il semblerait...
Et la nouvelle et belle année continue..
Bien, à toi !

Écrit par : elle c dit | 07/01/2010

Répondre à ce commentaire

merci pour ton comm, ils me font plaisir vraiment car tu as un talent si grand en tant qu'auteure, merci!!!!

Écrit par : marylène | 08/01/2010

Répondre à ce commentaire

Glissade imprévue @JEA et Anna de Sandre
Existe-t-elle seulement,cette éternité ? A des moments comme ceux-là, on peut feindre d'y croire !

@ Marcel
Il paraît que dans l'éternité, on a enfin le temps de réfléchir. C'est ce qu'on nous répète depuis ...toujours !

@ Bérangère
Oui, le présent nous cause assez de soucis sans que l'on y mêle le reste ...

@ Claire
La matière en noir et blanc constitue à elle seule des milliers de sculptures, merci, Claire

@ Simon
Rude, oui et pourtant glissade si douce sur l'horizon neigeux ...

@ Colombine
Il y a des moments suspendus qui s'échappent on ne sait où ...

@ Marylène
Merci à toi pour ces mots si caressants. A bientôt !



Écrit par : Saravati | 08/01/2010

Répondre à ce commentaire


A propos d'éternité, ma seule distraction à la messe de dimanche était de faire pleurer les bambins par des grimaces subtiles dans le seul but de les entendre hurler puis se faire gifler par leurs parents. J'irai au grand paradis blanc pour ça. (Les références culturelles sont importantes!)

Écrit par : Depluloin | 08/01/2010

Répondre à ce commentaire

Dupluloin Vous voulez dire que vous procédiez par étape : d'abord les faire rire pour qu'ensuite leurs parents les fassent pleurer. Au fond, vous n'y étiez pour rien dans leurs pleurs et vous leur avez donné pendant quelques instants un vrai moment de plaisir dans ces lieux sombres et froids. Je suis sûre qu'ils se souviennent plus de vos grimaces que des prières ânonnées...

Écrit par : Saravati | 08/01/2010

Répondre à ce commentaire

Instants d'ouverture sur l'éternité...En noir et blanc, la vie suspendue et des adieux implicites, je suis touchée par cette évocation d'un instant très fort.
Merci pour les messages d'encouragements, mon mari va mieux!
Bisous
Marcelle

Écrit par : Paquesmarcelle | 08/01/2010

Répondre à ce commentaire

Et s'il était dans les nuances du gris, ou multicolore, ou transparent, ou s'il était hors-couleurs, ou si ses couleurs nous étaient inconnues, ou.....mais je m'égare, ton texte, il me plaît, et j'aime la diversité des thèmes que tu abordes.

Écrit par : Edouard | 12/01/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.