27/11/2009

Sommeil postposé

Le soir qui est bien souvent le cours avancé de la nuit, avant de se mettre dans un lit souvent déserté, il s’acharne à établir des statistiques des heures de sommeil qu’il veut en ce jour s’octroyer.

Aura-t-il son soûl de repos, lui qui s’évertue à tricher avec son corps, ignorant à moult reprises les trains fulgurants du sommeil ?

Il reste sur le quai, seul dans sa longue veillée à attendre l’inspiration… et quand vient le moment de consulter l’horloge, il feint de regretter cette dérive chaque fois répétée.

Si on devait additionner toutes les heures de sommeil de sa vie, diviser par la moyenne convenable de répit à s’accorder, il serait sans aucun doute, quelqu’un de très jeune !

Parfois on peut se demander s’il ne serait pas mutant et s’il ne devrait pas livrer son corps à la science pour des expériences secrètes sur les troubles du sommeil et les états de veille prolongés !

16:37 Écrit par Saravati dans Contours insolites | Commentaires (17) | Tags : sommeil, horloge, veille | Lien permanent

Commentaires

Risque-t-il de se retrouver sénateur à l'un de ses réveils ?

Écrit par : JEA | 27/11/2009

Répondre à ce commentaire

Mon ordinateur, il est pareil. De temps en temps, il faut le redémarrer, lui faire ses mises à jour. Tu as pensé à le traiter par l'antivirus ? Sinon : quelques caresses légères sur les touches et couper le son. Ca devrait l'aider à retrouver son horloge interne.
:-)

Écrit par : C. Watson | 27/11/2009

Répondre à ce commentaire

Watson J'ai déjà tout essayé, il bugge en boucle ! Pas de garantie ni de service après-vente ! Mais en fait, je le connais pas, ce noctambule fraîchement sorti de la nuit blanche !

Écrit par : Saravati | 27/11/2009

Répondre à ce commentaire

Je vais consulter mes lutins, on va bien trouver !

Écrit par : C. Watson | 27/11/2009

Répondre à ce commentaire

Watson On pourrait peut-être s'adresser aux trolls - il paraît qu'ils sont légion pas loin d'ici - au lieu d'essayer de les exterminer, on pourrait leur trouver une utilité qu'ils doivent certainement avoir quelque part !

Écrit par : Saravati | 28/11/2009

Répondre à ce commentaire

Art ou lard Le sommeil que je préfère est celui de la sieste...

Écrit par : Nicolas Bleusher | 28/11/2009

Répondre à ce commentaire

@JEA
Nul ne sait ce qu'un sommeil tronqué peut révéler comme surprises !

@Nicolas
Bonne sieste à vous. Au fait, y a-t-il des plages horaires fixes pour les siestes ou sont-elles le fait de notre temps suggestif ?

Écrit par : Saravati | 28/11/2009

Répondre à ce commentaire

On trouve des lucidités incroyables dans l'état de veille, et des fatigues fabuleuses aussi. L'insomnie qui fait les noctambules... je sais quelque chose de ça. L'impression de vivre ne décalé du monde. Multiplicité des sensations dans tous les sens ...

Écrit par : Brigitte giraud | 29/11/2009

Répondre à ce commentaire

Passé une nuit blanche à voir tout en noir et se lever par un petit matin gris :-)
Marcelle

Écrit par : Paquesmarcelle | 30/11/2009

Répondre à ce commentaire

Amusant.

Écrit par : Marcel | 30/11/2009

Répondre à ce commentaire

Le sommeil, c'est la seule chose qui nous assume de toutes parts.

Écrit par : Chr. Borhen | 02/12/2009

Répondre à ce commentaire

j'ai le sentiment... en te lisant que je t'ai parlé de mes problèmes et que tu nous les postes ici:)! c'est toute l'histoire de mes soirées que je vois là. aurais-tu, toi aussi, de ces "insomnies" presque forcées, parfois douloureuse tant il est dur de se dire que décidément allons, le lit est là, si doux, pourquoi continuer cette veille?
celà dit, je suis insomniaque depuis l'enfance, ceci expliquant sans doute celà!
bon après midi, bises amicales!

Écrit par : mimi | 03/12/2009

Répondre à ce commentaire

L'inspiration, ne vaut-il pas mieux la laisser venir plutôt que l'attendre..l'inspiration c'est un peu comme les chats..enfin dans mon cas. Et je ne suis pas une généralité, loin de là. Bizzz toi.

Écrit par : Edouard | 04/12/2009

Répondre à ce commentaire

j'aime bien l'idée de rater le train du sommeil et de rester sur le quai : c'est exactement ce qui se passe quand on a trop tiré sur la corde... Faudrait se brancher un peu plus souvent sur ce que dit le corps, ça aiderait.

Écrit par : carole | 04/12/2009

Répondre à ce commentaire

Carole vanished c'est Baladine qui écrit désormais

Écrit par : baladine | 05/12/2009

Répondre à ce commentaire

@ Brigitte
L'état de veille comme adjuvant à la créativité, mais cela supppose aussi la solitude et l'abstraction de l'autre qui dort ...Parcours parallèles !

@ Marcelle
Belle palette entre nuit et petit jour !

@ Marcel
Sourire !

@ Mimi,
Oui, je l'avoue, je suis voleuse de rêves et je me suis introduite par effraction chez toi ...

@ Edouard
Inspiration chatesque, alors ? La nuit, il paraît qu'ils sont tous gris mais il paraît aussi qu'ils ne voient pas les couleurs, alors, qu'est-ce que ça change ?

@ Carole
Ecouter son corps, oui, un minimum...
Est-ce la nuit que tu t'es transformée en baladine ?

@ Christophe
Qui nous assomme aussi et en même temps nous ressource !

Écrit par : Saravati | 05/12/2009

Répondre à ce commentaire

Les insomnies, si elles peuvent être énervantes et inquiétantes sont bien fécondes, en tout cas. C'est le moment d'explorer un autre chemin, faire un voyage -peut être supérieur à celui du sommeil.
Un très beau style; un texte achevé.
Bien amicalement,
Géraldine

Écrit par : MULLER Geraldine | 15/01/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.