16/11/2009

Briques en sursis

Le mur à moitié cassé tarde à tomber.

Les fissures se regardent avec méfiance.
Toi, la première. Non, toi.
En chiens de faience !

La petite madone blanche et bleue dans sa niche au bout du mur en perdition, attend un évènement qui la sortira enfin de sa torpeur séculaire.

Rien ou presque ne bouge. En apparence.

En attendant qu’un homme ou une bête ne passe ici le bout de son nez ou de son museau, par curiosité ou par hasard, et reçoive en prime quelques briques fêlées sur le crâne. Ça fera mal, c’est sûr.

Et la petite madone, pour la première fois de son existence de plâtre, éclatera de rire !

09:30 Écrit par Saravati dans Contours insolites | Commentaires (11) | Tags : mur, madone, fissures | Lien permanent

Commentaires

En fait les briques se préparent à retrouver leur état "naturel", c-à-d le chaos.
Un beau texte (comme toujours).

Écrit par : Marcel | 16/11/2009

Répondre à ce commentaire

Pour deux briques ou même plus... la madone (sortant de son sleeping) en aura pour son argent !

Écrit par : JEA | 16/11/2009

Répondre à ce commentaire

Sympa cet éclat de rire qui prend des allures de verres brisés.

Écrit par : hortensia | 16/11/2009

Répondre à ce commentaire

Je découvre. Lecture lente. Et gourmande...

Écrit par : Nicolas Bleusher | 16/11/2009

Répondre à ce commentaire

c'est beau, ce rire Cette petite madone en plâtre qui éclate de rire, ça me ravit ! J"aime beaucoup ce blog et comme je viens de recevoir un "awesome blogger award", je vous en décerne un à mon tour. Bonne continuation.
Hélaine

Écrit par : helaine | 16/11/2009

Répondre à ce commentaire

Les murs fissurés sont parfois les plus tenaces...
Mais que ne ferait-on pas pour le plaisir de voir une petite madone de plâtre éclater de rire,
c'est bien là l'essentiel :-)
Petite trace de mon passage, comme ça, en passant :-)
Bisous Saravati

Écrit par : Loo | 16/11/2009

Répondre à ce commentaire

j'avais oublié votre site ;tel Icare , je perds les dédales , moi ! :-( souffrez que je ne vous fende la bise pour me faire pardonner ? )

Écrit par : A. No Name Cactus | 17/11/2009

Répondre à ce commentaire

z'êtes la Madonne de nos sleep in , c'est ça ?

Écrit par : A. No Name Cactus | 17/11/2009

Répondre à ce commentaire

Tu nous le feras partager cet éclat de rire au moment où il arrivera...Quel beau sursis...

Écrit par : Petit Poucet rêveur | 17/11/2009

Répondre à ce commentaire

Briques pour rire @ Marcel
Ainsi va le chaos qui part et qui revient ...

@JEA
C'est amusant, figurez-vous que j'ai failli appeler ce texte : Pour quelques briques de plus ! Mais entretemps, elles sont tombées et sont devenues quelques débri(c)s de plus !

@Hortensia et Helaine
Une grande cassure qui a réveillé un fantôme rieur ...
au rire communicatif, il me semble !

@Nicolas
Prenez votre temps, Nicolas, nous n'en sommes encore qu'à l'entrée !

@ Loo
Ah, que bénie cette madone dont le rire a résonné jusqu'à toi. Ravie de te lire ici, j'espère que tu vas bien !

@Petit Poucet rêveur
Le rire était tellement suggestif que nous l'avons tous ou presque entendu avant qu'il ne se produise, sauf toi, si attentive !

Écrit par : Saravati | 20/11/2009

Répondre à ce commentaire

Beaucoup de poésie et d' humour; un fait anodin tout enveloppé d'énigme et de mystère. Pureté et beauté de l'insolite... Que l'Evénement arrive! Qu'importe si la fissure est nécessaire! C'est cela aussi le miracle, pour la petite madone...
que tous nous sommes!
Bon dimanche.
Géraldine
Géraldine

Écrit par : MULLER Geraldine | 13/12/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.