01/11/2009

Disque rayé

Ma fille a dit que j’écrivais toujours la même chose.

Trop de sentiments, à son goût !

Dans la famille, on cultive les sentiments sous serre, pour pas qu’ils dérangent !
Le spectre des traditions sévit toujours !

C’est peut-être vrai que mon disque est rayé, enrayé, déraillé, griffé, dégriffé…

Ma fille est un juge impartial quand il s’agit de déshabiller mes pensées, de décortiquer mes délires.

J’en ai froid dans le dos ! Brrrr …

19:09 Écrit par Saravati dans Regards | Commentaires (12) | Lien permanent

Commentaires

Rayé ou pas, quand on écrit, de toutes façons, on est d'office un drôle de zèbre...:-)
Moi je suis pas d'accord: on reconnaît ton style bien personnel et les sujets ne sont pas des varations sur un même "t'aime"...

Écrit par : edouard | 02/11/2009

Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas l'impression que ton disque soit rayé Saravati car tu me surprends toujours, et puis c'est connu que" nul n'est prophète en son pays".

Écrit par : Angelina | 02/11/2009

Répondre à ce commentaire

Ben, qu'elle essaye d'écrire, la fille, pour voir si c'est facile...

Écrit par : Zorro | 03/11/2009

Répondre à ce commentaire

Je confirme : " nul n'est prophète en son pays". Ceci dit, les enfants nous font souvent avancer. Comme ils vivent leurs sentiments, en parler peut leurs sembler superflu

Écrit par : Pixel bleu | 03/11/2009

Répondre à ce commentaire

Ouais, bon... ça veut dire qu'elle le perçoit comme ça mais ça ne veut pas dire que c'est comme ça.

Écrit par : mon chien aussi | 03/11/2009

Répondre à ce commentaire

"Dans la famille, on cultive les sentiments sous serre, pour pas qu’ils dérangent !"
Terrible phrase. Raison de plus pour les faire sortir à l'air libre.
Depuis le temps qu'on écrit des chansons d'amour, qu'on réalise des films d'amour...Et pas deux qui soient semblables.
A chaque fois que j'ouvre un nouveau livre, je suis émerveillée. Il n'y a pas deux écritures identiques.
Les sentiments, les émotions c'est ce qu'il y a de vrai...Peu importe ce qu'en disent les autres, fussent-ils nos enfants.
Tes pensées t'appartiennent, Savarati...

Écrit par : Petit Poucet rêveur | 03/11/2009

Répondre à ce commentaire

iBravo Saravati pour tes émois , ta sensibilté et ton style qui les exprime si beaux , si vrais ;;; Pauvre famille qui met ses sentiments sous serre! toi , tu es riche , de tes émotions de tes joies de tes étonnements de ta tristesse aussi parfois ; J'aime te lire . STP continue....

Écrit par : Rose de lune | 03/11/2009

Répondre à ce commentaire

te laisses pas faire ! Continue....

Écrit par : carole | 06/11/2009

Répondre à ce commentaire

Mon fils ne me passe rien lui non plus. Je crois qu'il a du mal à me voir exister en dehors de mon rôle de mère. Et puis il est terriblement "conformiste" quand il s'agit de moi : il n'aime pas ma fantaisie, elle lui fait peut-être un peu peur !

Écrit par : carole | 06/11/2009

Répondre à ce commentaire

Merci à vous tous de m'avoir si bien défendu, moi, petit être fragile et si in fluencable ( ne le croyez pas trop, cependant !)

@Carole
Nous sommes dans une société où les enfants ont parfois peur que leurs parents grandissent !

Écrit par : Saravati | 11/11/2009

Répondre à ce commentaire

"Juge impartial", permettez-moi de douter, ou alors serait-ce qu'elle a, plus que le commun des mortels, cette capacité à prendre du recul sur tout ceux qui l'entourent, ce qui l'entoure, ce qui la touche et ceux qui la touchent ? J'en doute encore.
Les sentiments sous serre pour pas qu'ils dérangent ? Mais au contraire, sous serre, ils prolifèrent bien plus que si on leur laissait libre cours à l'air libre justement ! Ainsi donc, continuez à les laisser sortir, à les oxygéner, ils seront moins étouffés au fil du temps, mais ils n'en auront que plus de goût, celui du naturel, ne lui en déplaise !

Écrit par : gicerilla | 14/11/2009

Répondre à ce commentaire

Les émotions nous égarent et c'est leur principal mérite :)

Écrit par : disque | 22/05/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.