19/09/2009

Beautiful friendship

 

arbuste coloré CF 22 aout t 2009 114

 

Ce matin de tristesse dans l’ombre que déploie déjà l’arrivée de l’automne, même pas le courage de relever les persiennes pour embrasser le jardin qui dépérit.

Rester dans le calme calfeutré de la maison encore endormie
Seules les tourterelles font écho à mon silence
Mon silence pourtant qui me parle à voix basse
Des occasions ratées, des retours sur la pointe des pieds, des malentendus caustiques, des portes qui claquent et qui tardent à se rouvrir …

Sans raison ou avec trop de raisons peut-être, j’ai envie de sortir enfin cette phrase qui m’a longtemps trottiné dans la tête, dernier plan de  Casablanca : I think this is the beginning of a beautiful friendship.

Non, pas cette fois encore, ce n’est ni le moment ni l’heure, un éclair dure moins que le temps d’un orage, mais sa beauté clinquante nous enrobe d’une torpeur aux couleurs d’arc en ciel. Ainsi va la vie d’orages si longs à éclairs fugaces.

Les orages nous enlisent là où les éclairs nous font parfois rêver !

Commentaires

Bonne nuit Princesse Saravati!

Écrit par : Zabou | 19/09/2009

Répondre à ce commentaire

Avec ou sans éclair, je rêve avec vous, dans ces mots empreints d'une douce mélancolie. Bon week end !

Écrit par : carole | 19/09/2009

Répondre à ce commentaire

"Un éclair puis la nuit, fugitive beauté..." Une fulgurance est toujours bonne à saisir, du côté du vivant.

Écrit par : Brigitte giraud | 19/09/2009

Répondre à ce commentaire

Ne pas se résoudre à l'amitié.... Bonsoir Saravati,
Une merveilleuse amitié???pour ma part je n'y crois pas, je suis trop passionnée :-)
Amicalement
Marcelle

Écrit par : marcelle Pâques | 20/09/2009

Répondre à ce commentaire

Ce soir, vous lire me rend triste... triste par trop de lucidité !

Écrit par : gicerilla | 20/09/2009

Répondre à ce commentaire

Ce serait, peut-être, une merveilleuse, "beautiful relationship" avec soi-même, quand l'amitié et les liens tissés avec l'Autre se dérobent... Existe alors la chance d' une rencontre authentique avec soi, cet autre si intime et que pourtant l'on ne connaît pas!
Ce poème résonne comme en écho au mien: c'en est une très belle réponse, je crois!
J'aime beaucoup cette poésie des orages que tu évoques; elle me porte...

Écrit par : MULLER Geraldine | 20/09/2009

Répondre à ce commentaire

J'aime la mélancolie mâtinée de force vive de tes mots là, Saravati.
Poésie.

Écrit par : helenablue | 21/09/2009

Répondre à ce commentaire

un éclair... çà dure oui, le temps d'un éclair mais c'est dans sa lumière que se trouve parfois l'étincelle attendue. l'orage n'est rien sans ce moment fugace qui dévoile tant!
je t'embrasse, passe une belle journée. je me remets peu à peu à la poésie mais quel manque de temps!!!

Écrit par : mimi | 21/09/2009

Répondre à ce commentaire

C'est l'occasion de chanter "like a bridge over troubled water I will lay me down" à soi-même ou à l'inconnu à venir....
Comme toujours, superbe.

Écrit par : edouard | 21/09/2009

Répondre à ce commentaire

Au fait félicitaions pour la Une de Skynetblogs, j'avais oublié;-) mille pardons, et bisous du soir, par moa;-)

Écrit par : Zabou | 21/09/2009

Répondre à ce commentaire

FELICItATIONS ai-je voulu écrire et décidément de ces temps-ci ...j'ai du mal ;-)

Écrit par : Zabou | 21/09/2009

Répondre à ce commentaire

Jolie histoire qui ne se noue et ne se dénoue pas...
Mais pourquoi ? Mystère...

Écrit par : mon chien aussi | 22/09/2009

Répondre à ce commentaire

Extra ce parallèle entre orage et éclairs et nos états d'âme... variations bien humaines !
PLaisir de lire tout haut ce que l'on pense tout bas.
Bonne soirée.
Je t'embrasse!!!






Écrit par : Or | 22/09/2009

Répondre à ce commentaire

Je suis atteinte par cette phrase : "Mon silence pourtant qui me parle à voix basse." Atteinte par l'entièreté de ce texte. D'autant qu'il fait écho en moi. Tant de matins de tristesse, de portes qui ne s'ouvriront plus. Qui sait, d'autres portes encore prêtes à s'entrouvrir...Que d'orages n'est-ce pas mais ils sont aussi promesses d'embellies.

Écrit par : Petit Poucet rêveur | 25/09/2009

Répondre à ce commentaire

So beautiful @ Carole, Brigitte, Helena, Or
Mélancoliques ou pas, les orages sont dispensateurs de lumière, fragments de rêves éclatés.

@ Marcelle
L’amitié aussi rencontre les pièges de la vie, sujette aussi aux orages, pourtant !

@ Gicerelle
Ne soyez pas triste, Gi, chaque saison a ses délices : frimas de l'hiver ou orages d'étés, éternel cycle ! S'arrêter un instant pour penser puis continuer à vivre !

Oui Géraldine, mais la relation envers soi-même n’est pas simple non plus, cette aspiration à la sérénité est aussi un combat intérieur

@Mimi,
merci mais sache qu'écrire ne doit jamais être une contrainte, un état d'esprit, peut-être !

@ Edouard
Maître-chanteur des mots qui percutent, Edouard !

@mon chien aussi
Vous aimez les nuances ? Moi aussi. La vie n’est-elle pas un agglomérat de nuances qui disent et contredisent …

@ Petit Poucet
Toujours chercher l’embellie pour donner à la grisaille des perspectives de couleur !

Écrit par : Saravati | 29/09/2009

Répondre à ce commentaire

On peut pas t'écrire discrètement non plus ! C'est pour te demander si je peux prendre ce texte pour le mettre sur le blog http://smallpaths3.blogspot.com/ Bien à toi. Hugh !

Écrit par : Pixel bleu | 16/10/2009

Répondre à ce commentaire

Pixel bleu Je suis allée voir ce blog, un petit bémol : les textes trop sombres à mon goût n'y sont pas très lisibles !
Mais Ok pour la publication, je te remercie.
Je t'indique mon email
Saravati1@gmail.com
Tu peux me contacter directement par ce biais !
Bonne soirée !

Écrit par : Saravati | 16/10/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.