06/07/2009

Âme perdue

J’ai perdu mon âme un matin de septembre
Au lieu de rentrer tranquillement dans les rangs, elle a, sans mon accord, décidé de faire l’école buissonnière.

J’ai eu beau la sonder, la questionner, la houspiller, la forte tête murée dans son silence naissant m’a tourné le dos et a disparu en fumée…happée par le chapeau invisible d’un prestidigitateur virtuel et talentueux !

Depuis, allégée de son poids de plume ou de plomb selon la lourdeur de mes soucis ou la légèreté de mes sourires, je parcours en vain les espaces inconscrits.

Je vous dis sans vous voir des paroles sourdes et vos mots sans timbre résonnent contre mon bouclier dérisoire.

Cela fait plic ploc, parfois, parfois, rien, même pas l’ombrage d’un murmure.
Depuis que mon âme s’est dérobée dans les prémices de l’inconscient, je n’arrive même plus à percevoir le reflet trouble de mon miroir.

J’en déduis que malgré sa vacuité, une âme a parfois quelque utilité.
C’est son vide qui cerne sa quintessence et son essence qui se perd à force de tourner à vide

10:20 Écrit par Saravati dans Dérives fictionnelles | Commentaires (14) | Lien permanent

Commentaires

merci pour ton passage, je vais découvrir ton blog, bonne soirée et au plaisir

Écrit par : ~?~ | 06/07/2009

Répondre à ce commentaire

au moins.. ne l'as-tu pas vendue! une âme c'est un bien précieux qui nous préserve, la tentation de Faust nous montre bien ce qui arrive à s'en défaire:)!
elle en doit pas être bien loin la tienne, que tu puisses la récupérer et continuer le chemin avec elle!
bonne journée mon amie!!!!

Écrit par : mimi | 07/07/2009

Répondre à ce commentaire

Mais chère amie, c'est précisément parce que votre âme n'a pas daigné "rentrer tranquillement dans les rangs" (sic) qu'elle ne s'est point perdue. Enfin, c'est ce que je crois.

Écrit par : Chr. Borhen | 08/07/2009

Répondre à ce commentaire

mais qu'est-ce que l'âme ? une entité indéfinissable qui fait que nous sommes "nous" ? dur de définir ce mot ! .....
très beau texte mais le jour où tu l'auras retrouvée, n'oublies pas de lui demander qui elle est....
Bonne journée ou bonne soirée... tout est relatif sur notre globe..

PS: avec le temps, mais le temps actuel est moins compté que le temps passé (comme quoi, tout est relatif !), j'ai relevé avec plaisir ton tag sur canalblog (http://clindoeilphoto.canalblog.com/)

Écrit par : nestor | 08/07/2009

Répondre à ce commentaire

un texte insolite, amusant, très beau, à la limite du fantastique. Eh oui! Sans son âme on se sent bien lourd; parfois c'est nous qui la quittons; en nous écartant de ce que nous avons vraiment envie de faire... Il suffit alors de consentir à la retrouver même si ela n'est pas simple car cela implique des choix, des deuils...
J'aime beaucoup ce court récit poétique en tout cas!
Géraldine

Écrit par : MULLER Géraldine | 08/07/2009

Répondre à ce commentaire

Je te croyais en vacances mais je t'ai rencontrée chez Nestor.
Où ton âme s'est-elle enfuie et surtout pourquoi? T'es-tu posé la question?

Écrit par : Philippe D | 08/07/2009

Répondre à ce commentaire

L'école buissonnière! J'aime bien cette idée d'une âme qui se balade
originale, indiciplinée...
A la recherche de son double? une quête onirique dans un monde fragile et précieux
Bravo! c'est toujours un plaisir de vous lire
bonne soirée
Marcelle

Écrit par : marcelle Pâques | 08/07/2009

Répondre à ce commentaire

Ton âme est rebelle et j'en suis très heureuse... elle vit et frémit en tout cas c'est évident, et c'est bien agréable !
Très belle prose et très jolie subtilité pour exprimer tes sentiments !
Je t'embrasse...

Écrit par : Or | 09/07/2009

Répondre à ce commentaire

Fort heureusement... ton ame est bien accrochee a ta plume et ta sensibilite est intacte. Merci pour cette viree poetique.

Écrit par : Nad | 17/07/2009

Répondre à ce commentaire

Un très beau texte sur l'âme humaine, parfois on croit la perdre, parfois on voudrait la perdre et elle est là toujours à nos côtés, garde chiourme ou bonne amie...

Écrit par : jacques robert | 28/07/2009

Répondre à ce commentaire

Alena Qui sait, après les âmes vagabondes, les âmes grises, les âmes fortes, les âmes russes, on pourrait instaurer le retour des âmes prodigues !

Écrit par : Saravati | 01/04/2010

Répondre à ce commentaire

Vous croyez qu'on la retrouvera? Faut pt-être juste faire confiance dans la vie.
;o)

Écrit par : Alena | 05/04/2010

Répondre à ce commentaire

peut-etre s'est elle planqué chez toi ou s'est fait la malle avec la tienne
:)

Écrit par : imagine | 10/10/2010

Répondre à ce commentaire

@ imagine
héhé, ça ferait une sacrée paire !

Écrit par : saravati | 10/10/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.