27/03/2009

Troubles de géométrie

Dans ma géométrie non-euclidienne, je suis passée à travers d’autres plans.


Et soudain les parallèles sont devenues sécantes !

18:29 Écrit par Saravati dans Images personnelles | Commentaires (6) | Tags : geometrie, paralleles | Lien permanent

Commentaires

Hé hé hé.... j'aime ça :-)

A déguster sans modération... comme quoi certains troubles sont bénéfiques !

Amitiés

Écrit par : Malvina | 28/03/2009

Répondre à ce commentaire

Super! Bravo! Pour cette géométrie poétique, et cette poésie géométrique; enfin; le rationnel éveille l'imaginaire; les mathématiques permettent au rêve d'éclore; le symétrique se fait fantaisiste; merci pour ce texte qui nous prouve que rien, absolument rien n'est impossible; au fond de moi j'attendais des mots comme ceux-là...

Écrit par : MULLER Géraldine | 28/03/2009

Répondre à ce commentaire

Et si les parallèles deviennent sécantes,
on peut rêver que les sécantes deviennent courbes,
quand on a besoin de douceur :-)
Bisous Saravati, beau dimanche

Écrit par : Loo | 29/03/2009

Répondre à ce commentaire

Ca demande réflexion!

Écrit par : Philippe D | 02/04/2009

Répondre à ce commentaire

eh oui, et je crois même que cela s'appelle le "contrespace" si mes souvenirs de fac sont bons...

Écrit par : nestor | 13/04/2009

Répondre à ce commentaire

Dans la vie il est bon parfois de savoir traverser ce qui est trop lisse pour ne plus glisser dessus ;)

Écrit par : trouble | 24/11/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.