08/01/2009

Résolution en soldes

Sujet original : premier jour des soldes, tout le monde en parle !

Je me terre chez moi, j’ai décidé de commencer de manière active ma grande offensive passive contre la surconsommation.

Aller fouiller dans les cartons, en transit définitif dans mon grenier depuis 10 ans, des fringues en veux tu en voilà, oubliées, délaissées, comme dans la chanson.
La mode, c’est quoi : manière collective de s’habiller propre à une époque et à une société, c.à.d. d’être comme tout le monde, en même temps que tout le monde, et mieux avec plus de fric pour faire classe et vêtements griffés.

J’aime que les vêtements aient une histoire, qu’ils s’associent à des événements, des tranches de vie, qu’ils me parlent et cultivent ma mémoire…qu’ils sentent (quoique lavés) l’odeur de ceux qui les ont froissés. Je n’arrive pas à m’en séparer même si on me dit méchamment qu’ils sont moches et me vont comme un sac de pommes de terre.

Je ne me lancerai pas dans la grande furie collective, dans le brouhaha, au milieu des rixes chiffonnières, je n’aime pas la violence et je ne jouerai pas des poings pour obtenir quelques lambeaux.

Peut-être plus tard, le dernier jour quand il n’y aura plus rien, j’irai tel un archéologue errer au milieu des rayons dévastés (je l’espère) pour analyser les vestiges de cette belle civilisation fiévreuse acheteuse.

Je n’aurai même pas un regard pour les gadgets débiles qu’on veut nous créer en besoin, du genre : machine pour écraser les cannettes de bière (un coup sec du pied suffit et en plus c’est de la gym en musique), fauteuil basculant à ras-le sol avec baffles incorporés (pour être sûrs de s’assourdir et de bien digérer son hamburger-frites), machine perfide pour éplucher les pommes de terre (dont il ne reste quasiment plus rien une fois la prouesse accomplie), tout appareil quelle que soit sa finalité (on arrive même à en vendre qui n’en ont pas !), tout électrique de préférence (ou pire sur piles polluantes ) pour nous rendre encore plus dépendants de l’énergie non manuelle… ramasse-miettes pour remplacer le balai…et maladroitement le vider juste à côté de la poubelle (tiens celle-là existe encore à l’ancienne, dans toute sa plénitude quoique la tendance des tris sélectifs veuille changer son apparence et son volume).

Je me contenterai d’une imprimante parce que la mienne a rendu l’âme le mois dernier et qu’elle me manque désespérément. Oui ça aussi c’est un nouveau besoin, comme l’ordi, internet, Photoshop…mais tellement mangeur de temps, tellement ennemi d’un ennui éventuel …on est toujours accro de quelque chose, nul n’est parfait !

J’ai déjà renoncé à regarder les pubs qui vu leur volume pourraient servir de coussins et risqueraient de m'éloigner de mon droit chemin.

Je veille sagement sur le contenu de mon frigo qui est devenu spartiate et ne s'en plaint pas.

Toi, ami qui arrives à l’improviste, ne t’inquiète pas, j’ai toujours en stock quelques paquets de pâtes blanches, un bloc de parmesan et une bouteille d’huile d’olive, quelques feuilles de basilic ou d’origan et quelques pointes d’ail. Un vrai régime méditerranéen …avec des fruits comme dessert, bien sûr ! Et rien de bradé !

17:34 Écrit par Saravati dans Images personnelles | Commentaires (9) | Lien permanent

Commentaires

T'es sûre que tu ne veux pas du fauteuil basculant pour digérer ton hamburger frites ? ;-))
Tu me fais rire, mais je me trouve pas mal de points communs avec toi. Les soldes, je les préfère à la fin, c'est du grand art de chiner dans les fins de soldes et en plus, on est plus tranquille. Dis, j'adore les spaghettis, huile d'olive, ail et basilic, tu m'invites ce soir ?

Écrit par : Angelina | 08/01/2009

Répondre à ce commentaire

Ah oui! Venue ici par je ne sais quel hasard...je lis ce billet que j''apprécie beaucoup!
Comme toi je me terre dans mon chez moi au moment des soldes (j'en ai parlé les années précédentes sur mon blog d'ailleurs!)
Je supportes pas la foule, et surtout ces besoins artificiels que la pub crée (mais tu le dis très bien...)
Je dépense quasi rien en fringues
par contre les livres....chuuuuut mais je vais dans les magasins de seconde main...

Écrit par : Coumarine | 08/01/2009

Répondre à ce commentaire

Il fallait que ce soit dit, vous l'avez fait avec beaucoup de conviction :)
Moi aussi j'ai hooorrrreurrr des soldes, et des magasins toute l'année :)

Écrit par : martin | 08/01/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour Grand sourire en lisant votre article, je suis également restée bien tranquille dans ma campagne, d'ailleurs la neige bloque tout, j'aime bien ce prétexte fallacieux qui m'évite de faire ce que je n'ai pas envie...

Merci pour le petit détour laissé vers mes rivages, j'aprécie toujours vos commentaires.

Bonne journée à vous.

Écrit par : Mathilde | 09/01/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour, comme je comprend que tu n'ais pas envie de faire les soldes !!!!Restes bien au chaud chez toi ...
bisous

Écrit par : sylvie | 09/01/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour Savarati,, merci pour ton passage.... ne t'inquiètes pas, je ne m'en fais pas trop pour les commentaires de ce genre.... en plus, je ne crois aps que ce soit fait par méchanceté mais plus par bétise... donc...

A bientôt

Écrit par : patrick | 10/01/2009

Répondre à ce commentaire

Stock en trop... Encore faudrait-il avoir reçu sa solde !
Rester retranchée est le meilleurs moyen
de solder les soldes.
Pourquoi pas du troc ! Echange contre peau vêtue de nu, un sourire de reconnaissance.

Écrit par : Sylvaine | 10/01/2009

Répondre à ce commentaire

Alora se mi ricordo bene, dicevo : Ah bon c'est les soldes ?
Hummmm Spaghetti aglio ed olio
Buonissimo.
Tu m'invites ?

Écrit par : lidia | 10/01/2009

Répondre à ce commentaire

J'ai adoré,
le dernier paragraphe est une superbe conclusion :-)

Écrit par : Loo | 16/01/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.