07/05/2008

Multifaces des sens

Le poète, dans un grand souffle d’inspiration spatiale a dit : « Les sens sont des jouets merveilleux ». Bien sûr,  il l’a dit dans un cadre littéraire précis, dans un moment de parfaite connivence avec la nature et le corps.

Moi, je ne suis pas poète, je suis plutôt terre à terre ;  je manipule parfois malhonnêtement les concepts, les isole de leur véritable contexte. 

A ce poète qui exalte la beauté des sens, je réponds aujourd’hui :

Les sens, que vous appellez ces jouets merveilleux, peuvent aussi nous jouer bien des tours :

hallucinations, peurs irraisonnées, voix des schizophrènes, odeurs insupportables, hypocondrie…

Pour garder la tête froide face à des manifestations qui nous dépassent, il faut savoir décoder les signes, prendre de la distance par rapport à son environnement immédiat.

Oui ces sens si précieux subissent parfois des erreurs de programmation, peuvent nous emmener dans un monde à la limite de la folie

La folie elle-même a de multiples visages, la créativité aussi ; toutes deux défient les règles élémentaires de la banale perception.

Les limites entre ces mondes sont ténues. L’important est de se sentir bien dans sa peau avec ou sans étoile. Mais l’important aussi est de s’intégrer dans une société qui bien souvent ne comprend pas ce qu’elle considère comme des déviances.

Si quelqu’un a la chance de vivre sous une bonne étoile et d’être reconnu par ses pairs, comme le poète qui peut  percevoir la beauté et l’essence des choses, sa créativité sera encensée.

Mais à côté de cela, combien d’âmes tourmentées restent-t-elles dans un brouillard solitaire, sans même imaginer pouvoir partager un segment de lumière avec quiconque ?

13:13 Écrit par Saravati dans Images personnelles | Commentaires (1) | Lien permanent

Commentaires

je crois que la perception est toujours banale puisqu'elle est le ressenti de chacun, qui perçoit suivant sa sensibilité, ses vécus, ses connaîssances son niveau de culture et d'ouverture d'esprit...
quant à l'obscurité intellectuelle, elle est un lot trés répandu sans nullement engendrer la tristesse par ceux qui la vivent: heureux les innocents car ils ne savent pas!
cela évidemment ne relevant pas de pathologies comme celles que tu cites et là encore, on ne sait pas, difficile de dire si la personne souffre de cet état chez lui, si çà l'exonère de profiter de ses sens, ou de l'un ou l'autre, ne serait-ce que le toucher, la caresse du 1° rayon de soleil, un joli son musical, personne ne peut dire que ceci ne puisse pas être perçu positivement par une personne ayant un handicap quel qu'il soit, un miracle, et oui, quelque chose de merveilleux!
je te souhaite un trés beau we, pour moi bien entamé déjà puisqu'ici hier était férié!

Écrit par : mimi | 09/05/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.