25/02/2008

Ordinateurs, objets de discorde

Qui aurait cru il y a 30 ans d’ici que les ordinateurs seraient l’objet de discordes ?
Ces machines qui allaient révolutionner le monde ont provoqué à l’origine, bien des conflits.

Rassemblée autrefois autour de la télé, après avoir affronté les divergences de vues quant aux choix des programmes, la famille finissait par s’asseoir dans les fauteuils et divan pour suivre une émission particulière.

Cela donnait parfois naissance à des débats. Il y avait un contrôle social sur l’heure du coucher, le week-end on pouvait s’égarer plus longtemps, mais la semaine le couvre-feu tombait, semble-t-il à une heure convenable.

Un autre écran a envahi les maisons : celui de l’ordinateur, accompagné d’un clavier qui permet à son utilisateur d’exercer sa dextérité et d’avoir l’impression de commander la machine selon son bon vouloir. Cet écran a l’avantage pour les individualistes d’être personnel et comme en plus la machine émet des sons, l’on ne souhaite pas interférer avec l’ambiance sonore de proximité et surtout ne pas être dérangé par des bruits indésirables si on écoute de la musique ou regarde un film.
D’où le souhait légitime de s’isoler quand c’est possible.

Mais si dans une maison on ne dispose que d’un seul ordinateur et de plusieurs utilisateurs potentiels intéressés, une nouvelle guerre risque d’être déclarée : « J’étais là avant » « Je suis le chef de famille », « J’ai travaillé toute la journée, j’ai besoin de me distraire » « J’ai une recherche à faire pour l’école sur internet » « Je dois envoyer un courrier urgent » « Ma copine qui est à l’étranger est sur msn » « Tu es resté plus de deux heures sur l’ordi, c’est mon tour ».

Plus les accusations de recevoir des messages porteurs de virus.
Plus l’installation éhontée de programmes perturbateurs.
Plus les téléchargements intempestifs qui viennent boursoufler les factures de téléphone.
Plus les fausses manœuvres précipitées qui chamboulent l’équilibre précaire des configurations…et j’en passe…

Les solutions :
Disposer d’un ordinateur par personne, de préférence portable pour pouvoir s’isoler y compris dans sa chambre. Mais c’est coûteux.
Avoir l’adsl illimité pour éviter les messages désagréables de type « Le volume de transfert mensuel autorisé par votre abonnement ADSL sera bientôt épuisé. .. », avec la perspective peu alléchante d’une facturation supplémentaire qui inévitablement s’en suit. C’est coûteux aussi !
Surveiller les téléchargements intempestifs . Cela demande temps et vigilance permanente.
Avoir beaucoup de patience avec les modificateurs de configurations et s’initier aux rouages de l’informatique pour les corriger. Encore question de temps plus capacités techniques!
et j’en passe…

Une solution écologique : éteindre tous les ordinateurs et leurs périphériques et organiser une grande promenade familiale dans les bois, tout bénéfice pour la santé et le portefeuille.

Encore faut-il suffisamment d’aura pour être suivi !
Puissent les ondes électromagnétiques accumulées durant ces longues stations assises devant le clavier vous attribuer des pouvoirs paranormaux de persuasion collective.

13:34 Écrit par Saravati | Commentaires (0) | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.