17/12/2007

Instantané d’automne

J’ai habillé mon cœur de nostalgie, aux couleurs de l’automne, la saison du regret des temps chauds mais aussi celle des teintes mordorées, carmin ou ocre. A chaque instant, le ciel trace de nouvelles lignes hésitantes à travers des nuages changeants.

Double arc-en-ciel : à l’extérieur estompé sur fond de gris clair, à l’intérieur aux couleurs fulgurantes sur fond gris de Payne: superbes dégradés, que traversent une nuée d’oiseaux argentés, sur arrière-plan de gare voilée par des échafaudages et des filins turquoise.

Puis soudain la pluie fine chasse la lumière, uniformise la toile. Musique grinçante des essuie-glaces.

Ah quel moment de beauté poétique au cœur de la grisaille, quelle version magnifiée d’une embellie d’arrière saison !

Photo à garder en mémoire les jours de cafard.

23:21 Écrit par Saravati dans Regards | Commentaires (1) | Lien permanent

Commentaires

Merci pour cet instant de poésie, réconfortant et sensible. Le cafard peut attendre, par contre les couleurs doivent toujours être de mise.
Phoenix

Écrit par : Phoenix | 19/12/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.